lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Tennis : Heve Kelley va participer pour la 5e fois à la Coupe Davis

Publié le

Il est sans conteste le joueur de tennis le plus talentueux de sa génération au fenua : Heve Kelley s’envole ce mercredi pour la Jordanie… Le champion de Moorea a été sélectionné par le comité océanien de Tennis pour représenter la zone à la coupe Davis en division 3. Après Bahrein, le Vietnam ou encore l’Australie, c’est la 5e fois que Heve Kelley tente l’aventure de la Coupe Davis. Il se confie sur ses attentes à la veille de son départ :

Publié le 04/09/2019 à 15:22 - Mise à jour le 03/02/2020 à 13:41
Lecture 2 minutes

Il est sans conteste le joueur de tennis le plus talentueux de sa génération au fenua : Heve Kelley s’envole ce mercredi pour la Jordanie… Le champion de Moorea a été sélectionné par le comité océanien de Tennis pour représenter la zone à la coupe Davis en division 3. Après Bahrein, le Vietnam ou encore l’Australie, c’est la 5e fois que Heve Kelley tente l’aventure de la Coupe Davis. Il se confie sur ses attentes à la veille de son départ :

Le Tennis : une passion pour les Kelley… Après Hiro, le papa et Hotu, le frère, Heve collectionne les titres et les expériences à l’international. « J’ai commencé tout petit grâce à mon grand frère qui était champion avant moi tout jeune, et mon père aussi. Tout petit je baignais déjà dedans (…) Quand mon père a commencé à me faire faire des compétitions, quand j’ai commencé à gagner des compétition, j’ai commencé à prendre goût à la compétition donc c’est moi-même qui voulait faire toutes les compétitions. Après, ça a continué et arrivé au lycée, j’ai fait ma Terminale en Nouvelle-Zélande où j’ai pu faire sport-étude toute une année. C’était une année incroyable. J’ai pu jouer contre des gens de très haut niveau. Ça changeait par rapport à ici où je rencontrai toujours les mêmes personnes. En revenant, mon année à l’étranger a bien payé. »

« C’est la 5e fois qu’ils me sélectionnent »

Heve Kelley

Cette année encore, il représentera l’Océanie en division 3 de la Coupe Davis. « C’est la 5e fois qu’ils me sélectionnent, le comité d’Océanie de tennis, OTF. Chaque année c’est eux qui s’occupent de sélectionner l’équipe pour participer à la Coupe Davis en division 3. (…) je crois qu’ils procèdent par rapport aux résultats dans le Pacifique (…) C’est super, à chaque fois ce sont des supers expériences. »

Heve s’entraîne plusieurs heures par jour depuis 2 mois… « A l’approche d’un tournoi, on commence les entraînements minimum un mois à l’avance. (…) De lundi à vendredi, on s’entraîne minimum 2 heures par jour. Et le week-end quand je rentre à Moorea, je joue aussi avec mon père pendant 1h30. »

L’international attire le champion…

Depuis la rentrée, Heve est éducateur au club de Rautea à Faa’a. Mais l’international attire de plus en plus le champion. Après une année de sport-études, il envisage la suite de sa carrière à l’étranger. « Je ne voulais pas tout de suite devenir éducateur tennis. J’avais prévu d’utiliser mon diplôme un peu plus tard parce que je voulais continuer mes études à l’étranger. Je voulais partir en université américaine par exemple pour pouvoir continuer, faire évoluer mon tennis à l’étranger. Mais pour l’instant je suis ici, je vais sûrement partir l’année prochaine. En attendant je continue à faire des compétitions dans le Pacifique, la Nouvelle-Zélande, Fidji. »

« Avec ses multiples voyages à l’international depuis qu’il a 11, 12, 13, 14, 15 ans, il a acquis l’expérience qu’on ne peut pas avoir en Polynésie. Le problème de la Polynésie c’est qu’on est limité en joueurs et en niveaux. Le problème de Heve aujourd’hui c’est qu’il plafonne. Il ne peut pas être le plus fort étant donné qu’il est le plus fort », estime son père Hiro Kelley.

infos coronavirus