samedi 6 juin 2020
A VOIR

|

Tahurai Henry, Polynésien parmi l’élite du body board

Publié le

Publié le 01/02/2015 à 8:47 - Mise à jour le 29/06/2019 à 22:54
Lecture < 1 min.

Tahurai Henry, body boarder polynésien, vit de sa passion à seulement 24 ans. « Ça a commencé par une passion, par le fun. Et de plus en plus, tu te fais médiatiser. Je suis arrivé à un moment où des marques à l’international m’ont proposé des contrats intéressants. C’est par là que j’ai commencé ma carrière professionnelle. »
Tahurai cumule les titres et les victoires. En 2012 il a remporté le titre de la plus grosse vague au monde. Un concours organisé par un magazine. En 2014 il a remis son titre en jeu et est arrivé deuxième de la compétition. Cette récompense lui a tout de même laissé des séquelles : vertèbres déplacées, muscles déchirés, disques broyés… « Tu regrettes quand même quand le docteur te dit que tu ne vas pas pouvoir être à l’eau dans les prochains 6 mois », déclare-t-il toujours avec le sourire.

Atteindre ce niveau de professionnel dans cette discipline n’est pas chose facile. Sacrifices physiques, mais aussi discipline et entraînements quotidiens sont de mise. « Les gens voient le surfeur comme quelqu’un peut-être de paresseux, mais pour essayer de percer tu ne fais pas que surfer. À côté tu as des sacrifices à faire », déclare Tahurai. « C’est être prêt physiquement, mentalement. C’est faire attention à ce que tu manges, c’est de l’entraînement tous les jours, c’est faire parler de soi, s’occuper de son image », explique-t-il. 

Tahurai Henry compte poursuivre sa carrière chez lui à Teahupoo. Il souhaite également valoriser la commune. « C’est un endroit qui pourrait devenir bien touristique » pour le jeune homme qui cite les randonnées, grottes à découvrir… « Il n’y a pas que la vague » à Teahupoo. 
Tahurai et d’autres amoureux des vagues montent une association pour aider d’autres body boarder et surfeurs à lancer leur carrière. 
 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Météo-France lance un nouveau site dédié aux phénomènes dangereux

Météo-France a annoncé vendredi le lancement d'un site internet dédié aux alertes météorologiques pour neuf phénomènes dangereux - crue, orage, canicule... - avec des prévisions disponibles jusqu'à sept jours à l'avance.

De plus en plus de femmes recrutées pour des...

La féminisation des agents recrutés sur postes budgétaires est une constante observée depuis 10 ans, peut-on lire dans le rapport du Président de la Polynésie française à l’Assemblée de la Polynésie française, qui consacre chaque année une partie dédiée au bilan social des services administratifs et des établissements publics à caractère administratif (EPA).

Coronavirus : l’ONU plaide pour un vaccin accessible à...

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a estimé jeudi qu'un futur vaccin contre le nouveau coronavirus devait être considéré comme un "bien public mondial" accessible à tous, à l'occasion d'un sommet qui a recueilli 8,8 milliards de dollars (927 milliards de Fcfp) pour la vaccination en général.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV