A VOIR

|

Taekwondo : une jeune garde déterminée sur les tapis de La Mission

Publié le

Samedi dans la salle omnisports d’Excelsior, 145 taekwondoïstes se sont affrontés lors de la Coupe des clubs. Organisée par la Polynesia Taekwondo, cette compétition vient boucler le calendrier fédéral de l’année. Huit catégories étaient proposées, des poussins jusqu’aux séniors.

Publié le 04/12/2022 à 15:53 - Mise à jour le 04/12/2022 à 17:16
Lecture 2 minutes

Samedi dans la salle omnisports d’Excelsior, 145 taekwondoïstes se sont affrontés lors de la Coupe des clubs. Organisée par la Polynesia Taekwondo, cette compétition vient boucler le calendrier fédéral de l’année. Huit catégories étaient proposées, des poussins jusqu’aux séniors.

Avant de faire leur entrée sur les tapis, les combattants en herbes s’échauffent et répètent leurs gammes. Les techniques sont passées en revue, une à une.

Âgés de 5 à 7 ans, ils se mesurent dans les catégories criterium. Dans ces duels, pas de touche. Tour à tour, les enfants enchainent des combinaisons de coups dans le vide. On met en avant la technique et le kiap.
“Le Kiap c’est le cri du combattant pour montrer à mon adversaire que je veux gagner”, explique un jeune pratiquant.
“En général, ce sont les mêmes consignes : travailler haut, mais surtout, varier ses coups de pied parce que, plus le panel est large, mieux on pourra évaluer la qualité du coup de pied”, détaille Rainui Tupaapaa, Entraineur de Nahiti TKD

Sur le tapis d’à côté, les grands s’affrontent. Le rythme y est plus poussé. Ici, il faut toucher son adversaire pour marquer des points. Et souvent les coups font mal.

Pour ne pas se laisser déborder pas les émotions, le coach n’est jamais loin. Il prodigue les consignes et aide à se surpasser, à l’image de Teaki Keller, à la finale des – 48kg chez les benjamins. Mené depuis le début, il réussit à faire basculer le duel dans les dernières secondes : “Je me suis battu jusqu’au bout. J’ai affronté mes peurs.”
Pour l’entraineur de Te Aito Moorea Levan Tiaoao, Teaki “s’est très bien débrouillé. C’est son premier combat, sa première compétition. Avec le stress tout ça, il a très bien géré donc bravo à lui.”

Au classement par club, HVM no Faa’a rafle 12 médailles d’or, Tahitian Martial Spirit et Nahiti TKD prennent respectivement la deuxième et troisième place avec 10 médailles d’or. C’est la dernière compétition de la saison mais les meilleurs continueront de s’entrainer avec en ligne de mire : Les US Open, en Mars à Las Vegas.