jeudi 18 août 2022
A VOIR

|

Super Aito : les rameurs se mobilisent pour contester les résultats

Publié le

La modification à la dernière minute du parcours de la Super Aito a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Hier encore, une pétition a été lancée sur facebook pour demander au comité organisateur de disputer à nouveau la course.

Publié le 28/07/2022 à 17:28 - Mise à jour le 30/07/2022 à 9:17
Lecture 2 minutes

La modification à la dernière minute du parcours de la Super Aito a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Hier encore, une pétition a été lancée sur facebook pour demander au comité organisateur de disputer à nouveau la course.

Ce jeudi 28 juillet vers 11h30, un groupe de rameurs s’est mobilisé à Aorai Tini hau à Pirae pour exprimer son mécontentement. Toujours en cause, la modification du tracé du parcours par l’organisation le matin même de la compétition. Une trentaine d’athlètes se sont ainsi rassemblés devant le comité organisateur de la Super Aito.

Parmi eux, des licenciés des équipes d’EDT, de Shell, de Hinaraurea, de Pirae et de Manihi. Tous ont disputé la Super Aito. À l’origine de ce mouvement de colère et d’incompréhension, Hititua Taerea le vainqueur du dernier Te Aito. “Moi je viens faire ma réclamation personnellement, mais on est ensemble pour faire une pétition et montrer qu’on n’est pas d’accords avec ce qu’il s’est passé. On demande à Charley de refaire la course, ou au pire de nous rembourser”.

(Crédit Photo : Tahiti nui Télévision)

L’instigateur du mouvement avait prévenu Charley Maitere de la venue des rameurs. Mais une fois sur place la porte du comité reste fermée. Aucun organisateur de la course n’est présent.

Plusieurs rameurs dont Tera’i Tarahu avouent ne pas être surpris :“ça ne m’étonne pas vraiment. Que ce soit le Te Aito ou la Super Aito, ils n’arrivent pas toujours à nous mettre en accord avec eux. Aujourd’hui, il fallait que ça explose, que l’organisation se rende compte qu’elle devrait être à l’écoute des rameurs”.

Dans le groupe de rameurs pris au dépourvu, Steeve Teihotaata est quant à lui remonté jusqu’à la 3ème place. Il soutient cependant ses collègues de rame, et ne cache pas sa colère contre l’organisation. Selon lui, ce n’est pas la premier couac : “c’est dommage d’être dans la plus grande course et de se prendre des erreurs de “débutant”. J’ai déjà été victime deux fois de suite de ces erreurs d’organisation malheureuses. Aujourd’hui, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je suis prêt à remettre en jeu ma 3ème place, la réparation doit se faire”.

Contacté par la rédaction, l’organisateur a confirmé qu’il restait sur ses positions et que la cérémonie des récompenses aura bien lieu demain soir, sans changement dans le classement officiel. Certains rameurs mécontents ont d’ores et déjà prévenu qu’ils viendraient y présenter leur pétition.

infos coronavirus