mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Super Aito : des rameurs définitivement interdits de participation à la course

Publié le

Les rameurs qui dénonçaient le changement de parcours de la Super Aito 2022 ont remis leur pétition à Charly Maitere, du comité organisateur. Ce dernier a accepté de leur rembourser les frais engagés s'ils acceptaient de leur côté ne plus jamais participer à la course, ont rapporté nos confrères de Tahiti Infos.

Publié le 30/07/2022 à 9:45 - Mise à jour le 30/07/2022 à 14:04
Lecture 2 minutes

Les rameurs qui dénonçaient le changement de parcours de la Super Aito 2022 ont remis leur pétition à Charly Maitere, du comité organisateur. Ce dernier a accepté de leur rembourser les frais engagés s'ils acceptaient de leur côté ne plus jamais participer à la course, ont rapporté nos confrères de Tahiti Infos.

Une trentaine de rameurs de la Super Aito du 23 juillet dernier dénonçaient la modification du tracé du parcours par l’organisation le matin même de la compétition. Jeudi soir, ils ont remis leur pétition au comité organisateur lui demandant de disputer à nouveau la course, a indiqué Tahiti Infos. Hititua Taerea, le porte-parole des signataires et vainqueur du dernier Te Aito, a indiqué que Charley Maitere, co-organisateur des deux courses, aurait refusé les deux premières revendications de la pétition : la non-officialisation des résultats et la réorganisation de la course.

Mais il aurait cependant accepté de rembourser tous les rameurs signataires de la pétition s’ils acceptaient en contrepartie de ne plus jamais participer à la Te Aito et à la Super Aito donc. “On a accepté, parce qu’on pense que ce sont les rameurs qui font que la course est un succès, et pas le contraire. Le nom de la course, ça ne va pas changer grand-chose, c’est là où les rameurs vont ramer et faire le spectacle qui est important”, a confié Hititua Taerea au micro de Tahiti Infos.

Steeve Teihotaata, qui fait également partie des signataires et qui était arrivé à la troisième place de la Super Aito déplorait encore jeudi la mauvaise organisation de la course“C’est dommage d’être dans la plus grande course et de se prendre des erreurs de “débutant”. J’ai déjà été victime deux fois de suite de ces erreurs d’organisation malheureuses. Aujourd’hui, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je suis prêt à remettre en jeu ma 3ème place, la réparation doit se faire”.

Le gagnant de la catégorie vétérans 50 ans, René Avaepei, avait également signé la pétition et a même déchiré son prix vendredi soir, lors de la cérémonie de remises de prix.

Aucun des athlètes n’a ainsi retiré sa signature de la pétition, qui compte à ce jour 100 signataires, et donc autant de rameurs qui ne pourront plus participer à ces deux courses mythiques de va’a.

Charley Maitere n’a pas souhaité s’exprimer suite à la cérémonie.

infos coronavirus