mardi 3 août 2021
A VOIR

|

Shell Va’a, inarrêtable, remporte une nouvelle fois la Vodafone Channel Race

Publié le

Shell Va'a avait remporté la 1ere édition et c'est sans difficulté que l'équipage au coquillage s'est imposé une nouvelle fois ce samedi.

Publié le 19/06/2021 à 14:04 - Mise à jour le 20/06/2021 à 11:52
Lecture 2 minutes

Shell Va'a avait remporté la 1ere édition et c'est sans difficulté que l'équipage au coquillage s'est imposé une nouvelle fois ce samedi.

C’est sous la pluie que démarre la Vodafone Channel Race. Rapidement, l’équipage au coquillage prend la tête de cette course de 85 km. Derrière, OPT Va’a et Hinaraurea s’affrontent pour une deuxième place.

Peu après une heure de course, au moment du changement de rameurs, la team Paddling connection chavire.

Shell Va’a tient la distance avec ses concurrents durant toute la course.

À plus de 3 heures de course à l’arrivée à Moorea, Shell reste loin devant, suivi de OPT. Le combat se joue à la 3e place entre les équipages de Manihi, Pirae et Hinaraurea. Manihi, c’est la surprise de cette course.

Autre surprise : la remontée de Paddling à 4 heures de course. La team qui a chaviré en début de parcours, remonte jusqu’à la 3e place, au combat avec Pirae Va’a.

À l’arrière de la course, grosse déception pour Toa Enana des Marquises. Après une collision avec les Tamarii Erai de Rurutu, le va’a des Marquisiens subit des dégâts.

À 12h38, Shell Va’a entre sans surprise dans la passe de Taapuna avec 6mn30 d’avance sur ses concurrents.

Paddling, Pirae va’a et OPT sont au combat pour la seconde place.

Mais Manihi ne lâche rien et remonte, reprenant une 3e place devant OPT, puis la 2e place devant Paddling connection. “C’est difficile de faire les 85 km comme pour toutes les équipes. On a intégré avec deux autres collègues l’équipe seulement jeudi soir. On a ramé au feeling et on n’a rien lâché (…) On a fait du bon boulot” réagit plus tard, à l’arrivée, Manutea, rameur de Manihi va’a.

Pendant ce temps, Shell va’a poursuit tranquillement sa route vers la ligne d’arrivée. À 13h25, les Jaune sont devant l’aéroport de Tahiti-Faa’a.

Albert Moux, 76 ans, monte dans le va’a de Shell

Et là, nouvelle surprise : un changement de rameur que personne n’attendait se produit. Albert Moux, 76 ans, monte sur le va’a pour ramer sur les tout derniers kilomètres avec son équipe. Un luxe que l’équipage peut se permettre grâce à son avance confortable.

Et c’est donc avec le grand patron de Shell à bord, que l’équipage au coquillage franchit la ligne d’arrivée… Une victoire indiscutable et qui marquera sans aucun doute les esprits…

Le Classement complet

Du côté des juniors, seuls deux équipages étaient engagés dans cette course : un va’a de EDT et l’AS Pirae. C’est la team EDT qui franchit la première la ligne d’arrivée.

infos coronavirus