jeudi 29 octobre 2020
A VOIR

|

Samuel Zijp a relié les 4 plus hauts sommets de Tahiti en 34 heures et 40 minutes

Publié le

Nous l'annoncions, Samuel Zijp, passionné d’ultratrail, s’était lancé le pari fou de relier les 4 plus hauts sommets de Tahiti : Pito Hiti ; Orohena, Aorai et Marau. Accompagné par ses camarades, Samuel a commencé sa course vendredi soir depuis Mahina. Il est arrivé ce dimanche matin au parc Vairai.

Publié le 05/07/2020 à 16:38 - Mise à jour le 06/07/2020 à 9:25
Lecture 2 minutes

Nous l'annoncions, Samuel Zijp, passionné d’ultratrail, s’était lancé le pari fou de relier les 4 plus hauts sommets de Tahiti : Pito Hiti ; Orohena, Aorai et Marau. Accompagné par ses camarades, Samuel a commencé sa course vendredi soir depuis Mahina. Il est arrivé ce dimanche matin au parc Vairai.

C’est sous les applaudissements et les pieds dans l’eau turquoise que se termine cette aventure unique. Samuel a parcouru 121 km et 8 200 mètres de dénivelé positif en 34 heures et 40 mninutes. 5 heures heures de plus que le temps estimé, mais face aux caprices du temps, l’essentiel est d’être arrivé jusqu’au bout et saint et sauf : « Je suis super content d’être arrivé au bout et je pense que je le faisais pas sans mes copains qui m’ont suivi sur la course. Donc super soulagé, super content et même surpris d’être allé au bout ».

Ils étaient trois au départ vendredi à 23 heures 30 au pied du phare de la Pointe vénus. Direction le mont Orohena, l’étape la plus dangereuse en passant par le sommet de Pito Hiti. 

Durant tout le parcours, Samuel était entouré par ses amis et des passionnés de courses à pied. Chacun pouvait le suivre sur plusieurs tronçons du parcours tout en se relayant : « C’était vraiment top de faire ça avec lui, c’était vraiment sympa, confie Juan. J’avais déjà fait le Orohena avant et j’avais envie de le refaire et surtout, je n’avais jamais fait d’ultra trail donc c’était apprendre comment faire un ultra trail et même si je n’ai fait qu’une partie, j’ai vraiment beaucoup appris avec Samuel. »

Lire aussi : Samuel Zijp, aito d’ultra-trail, veut relier plusieurs sommets de Tahiti à pied en moins de 28 heures

Pour Tamatoa, c’est la première course de nuit sur un trajet aussi long. Il a rejoint Samuel au niveau du Panorama du Taharaa et jusqu’à la fin du parcours, soit 80 km. Une expérience inoubliable : « C’était la première fois que je partais de nuit (…) J’avais mis un pull. Samuel était sans pull et moi j’avais un pull, je ne supportais pas. Et le fait d’être dans le noir, on a l’impression d’être lent. »

Natimeo, 10 ans, le fils de Samuel, a lui aussi partagé quelques kilomètres avec son père : « C’était important pour moi d’accompagner papa sur de petits tronçons du haut du Taharaa jusqu’au premier parking du belvedere et du haut de Miri jusqu’à l’arrivée au parc Vairai. »

En octobre, Samuel tentera de venir à bout des 165 kilomètres de la Diagonale des fous eà La Réunion, une des courses d’ultra trail les plus difficiles au monde.

REPORTAGEOriano Tefau

infos coronavirus