A VOIR

|

Saipan, natation, judo : Retour sur les performances de nos aito à l’international en 2022

Publié le

Les sportifs du fenua ont enchainé les performances au niveau local mais aussi à l’international. Retour sur les exploits de nos aito, qui ont représenté la Polynésie française à l’étranger.

Publié le 30/12/2022 à 5:00 - Mise à jour le 29/12/2022 à 16:45
Lecture 3 minutes

Les sportifs du fenua ont enchainé les performances au niveau local mais aussi à l’international. Retour sur les exploits de nos aito, qui ont représenté la Polynésie française à l’étranger.

Belle manière d’entamer l’année, à Miami, pour la délégation tahitienne de crossfit lors du Wodapalooza, une compétition majeure aux États-Unis. Pas plus de 10 aito engagés dans chaque catégorie en individuel ou en équipe. Les Tahitians Wolf avec Mickel Galera Nanaia Putoru et Toriki Demont prennent la deuxième place en catégorie Intermédiaire.

Un peu plus loin à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis, six Tahitiens se frottent aux championnats du monde de MMA amateur. 500 athlètes sont venus de 62 nations à cette occasion. Julian Schlouch arrive en huitièmes de finale, tandisque Keoni Terorotua se hisse jusqu’en quarts.

Le MMA n’a pas été en reste puisqu’en mars, 9 combattants du fenua ont pris part à l’Epic Fighting Vs Toa Tahiti Fighting Championship San Diego. Bilan pour Tahiti : 5 victoires et une ceinture décrochée par Tehanahana Bernadino dans la catégorie poids mouche. 

En février, toujours à Abu Dhabi, une équipe tahitienne de football dispute pour la première fois la Coupe du monde des clubs. Pas d’exploit pour Pirae dans le match d’ouverture contre Al Jazira, le club hôte. Les hommes de Naea Bennett s’inclinent 4 à 1.

Teuraiterai Tupaia au top du javelot, Hinatea Penilla Marere en apnée

En mars, Teuraiterai Tupaia confirme son statut de leader national en remportant un nouveau titre aux championnats de France hivernaux de lancer de javelot. Il réalise un jet de 74m87. Deux semaines plus tard au Portugal il va encore plus loin, à 77m21. Il est couronné pour la deuxième fois consécutive aux championnats d’Europe des U23.

Une bonne nouvelle en appelant une autre, c’est Hinatea Penilla Marere qui a été sacrée championne de France d’apnée dynamique en monopalme, en mai. Elle s’impose avec une performance de 214 mètres en 3 minutes 30.    

La famille Vaast brille, le taekwondo aussi

En Surf, Aelan Vaast signe son premier succès sur le tour junior en Espagne. A 17 ans, elle s’impose au Junior Pro Ferrol. En octobre, avec son grand frère Kauli, ils brillent au Pro Junior des Açores. Kauli cumule ainsi son 7ème titre et Aelan empoche sa deuxième victoire dans le tour junior.

En juin, 17 taekwondoïstes s’alignent aux Pan Am séries G2 au Texas. Les espoirs brillent dans cette compétition. Tahiti revient avec 9 médailles, 5 en or et 4 en bronze.  

En métropole, l’équipe Vahine Hoe no Raiatea s’impose dans l’épreuve féminine de la Vendée Va’a aux Sables d’Olonne.

Moisson de médailles aux mini jeux de Saipan

Ce mois de juin est aussi le rendez-vous des 11èmes mini jeux du Pacifique à Saipan aux iles Mariannes du Nord. 1000 athlètes représentant 20 pays du Pacifique s’affrontent dans 9 disciplines.

(Crédit Photo : TNTV)

La délégation tahitienne, composée de 82 athlètes, prend la deuxième place au classements des pays ; derrière la Papouasie-Nouvelle-Guinée. La Polynésie Française glane 55 médailles : 22 en or, 15 en argent et 21 en Bronze.

La natation tahitienne et Shell va’a en forme

Au même moment mais en métropole, la natation polynésienne se distingue. Lili Paillisse s’empare du titre de championne de France junior du 10 km en eau libre.

La natation tahitienne n’en reste pas là. En juillet, une délégation s’engage aux championnats de France junior en Bassin à Pau. Tahiti décroche 5 titres. Deux pour Déotille Videau chez les filles de 13 ans, 2 pour Teherearii Oopa chez les garçons de 14 ans et une pour Rohutu Teahui chez les 12/13 ans.

En va’a, Shell  étend sa domination jusqu’en Californie en gagnant la Catalina Channel Crossing Race, une course qui a remplacé la Catalina Race en raison d’un ouragan. L’équipe au coquillage boucle les 34km de parcours en 2h et 23 minutes.

Le cyclisme et les sports collectifs à l’honneur

En cyclisme, évènement historique. Pour la première fois, Tahiti participe aux championnats du monde en Australie. Composée de 6 rouleurs, 3 hommes et 3 dames, la sélection tahitienne est engagée dans l’épreuve du contre-la-montre par équipe en relais. Elle termine 14ème.

En judo, moisson de médailles pour nos combattants lors de leur tournée en Amérique du Nord. Ils disputent deux compétitions, l’une à Seattle aux Etats-Unis et l’autre à Vancouver au Canada. Bilan : 39 médailles : 14 or, 18 argent et 7 bronze.

Et en décembre, les handballeurs tahitiens finissent l’année en beauté. Ils soulèvent la coupe du IHF Trophy Oceania des U18 en remportant toutes leurs rencontres aux îles Cook.