A VOIR

|

Retour dans l’octogone victorieux pour Henri Burns 

Publié le

Deux ans et demi après son dernier combat officiel, Henri Burns faisait, samedi, son retour dans un octogone à Auckland. Dans un combat disputé dans les règles du K-1, The Giant Killa n’a pas failli à sa réputation et s’est imposé par KO d’un superbe high kick face au combattant néo-zélandais Peter Clinch.

Publié le 14/11/2022 à 17:49 - Mise à jour le 15/11/2022 à 14:27
Lecture 2 minutes

Deux ans et demi après son dernier combat officiel, Henri Burns faisait, samedi, son retour dans un octogone à Auckland. Dans un combat disputé dans les règles du K-1, The Giant Killa n’a pas failli à sa réputation et s’est imposé par KO d’un superbe high kick face au combattant néo-zélandais Peter Clinch.

Henri Burns est de retour dans l’octogone ! Après avoir mis sa carrière entre parenthèses pendant la période covid pour se consacrer, entre autres, à l’enseignement des sports de combat auprès des jeunes de Moorea, l’enfant de l’île soeur a renfilé les gants et signé un retour prometteur samedi dernier en Nouvelle-Zélande.

Parti en « training camp » en Nouvelle-Zélande il y maintenant 10 semaines, Henri a emmené avec lui deux jeunes combattants tahitiens, Tapuarii Gooding et Tutearii Teheipuarii, afin qu’ils profitent avec lui de l’entrainement distillé au célèbre City Kickboxing de Auckland où il à ses habitudes depuis quelques années. Initialement parti s’entrainer pour un combat comptant pour le Tahiti Fighting Championship, prévu le 25 novembre, puis finalement reporté à une date ultérieure, c’est « à la dernière minute » que Henri a accepté de combattre dans un évènement de l’organisation néo-zélandaise XFC. Événement où Tapuarii Gooding et Aremiti Tinirau, deux autres combattants tahitiens, étaient programmés et se sont finalement inclinés, tous deux par soumission. Henri Burns a quant à lui remporté son combat avec la manière dans le 2ème round, suite à ce magnifique high kick :

 « Je suis content, le combat s’est bien déroulé pour moi. Je me sentais bien. Je me suis vraiment bien préparé pendant 10 semaines, même si au début j’ai eu du mal à rentrer dans ma préparation. Il a fallu que j’ai un déclic dans ma tête pour vraiment me mettre à 100% dans ce training camp… au final j’ai perdu 27 kilos ! » déclare Henri Burns.

Fidèle à lui-même, le combattant de Moorea, a tenu à adresser un message aux jeunes du fenua : « Dans la vie il y a des hauts et des bas, il ne faut jamais rien lâcher. Croyez en vous, croyez en vos rêves. Ne laissez personne vous rabaisser, n’écoutez pas les gens qui vous promettent l’échec. Aimez-vous et prenez soin de votre corps, c’est grâce à lui que vous accomplirez vos objectifs. Et surtout faites confiance au Seigneur.»

Une chose est sûre, “The Giant Killa” n’a pas été rassasié par ce combat et ne devrait pas tarder à remettre les pieds dans un octogone … « sûrement en décembre, j’attends encore confirmation de mon coach ».