lundi 19 octobre 2020
A VOIR

|

Raid Vanira 2019 : Teiva Izal et Vaihiria Ponsard remportent la course

Publié le

Publié le 06/04/2019 à 14:39 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:50
Lecture 2 minutes

Dès 7h30 à Tapu’amu, les participants de Raiatea ont été accueillis en musique par le comité organisateur local. Sans perdre de temps, les sportifs ont récupéré leur dossard avant de faire un petit tour à l’émargement et de vérifier le parcours qui faisait cette année près de 14 kilomètres à travers la nature luxuriante de Tahaa. « Les cinq premiers kilomètres seront assez durs, il va y avoir la chaleur. Par contre après, tout sera ombragé. Ils auront la vue sur Bora, sur les motu de Tapu’amu, les plantations de vanille… » explique Jack Bennett du comité organisateur.

Le premier kilomètre s’est fait sur le bitume, puis d’entrée, les coureurs se sont attaqués à un col de plus de 45 degrés. Les kilomètres s’enchaînaient, les paysages aussi… et malgré la difficulté de la course, les coureurs étaient ravis du parcours. « Ça va faire un an que j’habite sur Tahaa et là, je découvre des sentiers que je n’avais jamais vus. Et cela reste accessible à tout sportif. C’est ça qui est bien, ça fait très familial » nous dit l’un des participants.

Pour les leaders qui s’imposaient un rythme soutenu, les cinq premiers kilomètres ont été un calvaire. Le premier binôme qui en a fait les frais était celui de Raiatea : au septième kilomètre tout s’est arrêté suite à un problème de genou, c’était la déception. « C’est dommage, mais c’est le jeu » déclare Benjamin Evella. « Je suis solidaire de mon binôme donc je vais l’accompagner jusqu’à l’arrivée tranquillement. La course, c’est secondaire. La santé avant tout » ajoute son co-équipier Mickaël Nedellec.

Devant, le duo Izal Ponsard ne lâchait rien, bien au contraire. Sur le plat, il continuait de creuser l’écart, si bien qu’à l’arrivée, le binôme comptait 8 minutes d’avance sur le reste du peloton et a fini par remporter cette dixième édition du Raid Vanira après 1 heure et 44 minutes de course. « Ce sont des raids qui nous tiennent à cœur avec celui de Apetahi et de Anei à Bora. (…) C’était un beau raid, un beau parcours… on pense revenir l’année prochaine » confie Teiva Izal. « On incite les autres raideurs de Tahiti à venir ici, c’est magnifique » ajoute Vaihiria Ponsard.

Chez les femmes, Valérie Connan et Lawro Dillido de Raiatea sont arrivées en première place devant le binôme de Bora Bora et un autre de Raiatea.

Le podium mixte est quant à lui 100% Raiatea avec Johnny et Carole Hauteville-Longet sur la première marche du podium. Nathalie Mao, 52 ans, a aussi reçu un prix spécial pour avoir participé aux 10 éditions du raid.
 

Rédaction web avec Rony Mou-Fat

infos coronavirus

Au lendemain des élections, la Nouvelle-Zélande enregistre un cas de coronavirus

La Nouvelle-Zélande a fait état dimanche d'un nouveau cas de coronavirus, deux semaines après une déclaration de la Première ministre Jacinda Ardern qui se félicitait que son pays ait "de nouveau vaincu le virus".

Faa’a : l’enterrement d’un cas de Covid-19 crée la psychose

Le premier enterrement d’une victime du coronavirus a Faa’a a eu lieu ce dimanche matin au cimetière de Saint-Hilaire. Un enterrement qui a suscité de vives inquiétudes chez une riveraine qui craint d’être contaminée par la dépouille mais qui, paradoxalement, dénonce également les travaux de la commune. Ces derniers ont en effet créé un espace réservé aux personnes décédées du Covid, ce qui l’empêche désormais de sortir se promener.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Quelles fleurs pour la Toussaint ?

À Papara, dans la vallée de Tamarua, Rosa Ariioehau exerce la profession d’horticultrice depuis 49 ans. Pour la fête de la Toussaint,...

Les associations de Mangareva face à la crise sanitaire

La crise de la Covid-19 impacte également les archipels éloignés. Depuis le début de la pandémie, quatre associations de Mangareva ont dû reporter voire annuler leurs projets. Des décisions désastreuses pour certaines associations, notamment sur le plan financier.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV