jeudi 18 août 2022
A VOIR

|

Raiatea se prépare aux championnats de boxe de Polynésie

Publié le

Vendredi soir à Raiatea, l'AS Apetahi Boxing Club a organisé sa soirée de boxe, sous l’égide de la Fédération de boxe anglaise de Polynésie française et de la Ligue de boxe des Raromatai. L'un des objectifs de ces rencontres : préparer les pugilistes en vue des championnats de Polynésie en octobre prochain.

Publié le 30/07/2022 à 16:59 - Mise à jour le 31/07/2022 à 10:19
Lecture < 1 min.

Vendredi soir à Raiatea, l'AS Apetahi Boxing Club a organisé sa soirée de boxe, sous l’égide de la Fédération de boxe anglaise de Polynésie française et de la Ligue de boxe des Raromatai. L'un des objectifs de ces rencontres : préparer les pugilistes en vue des championnats de Polynésie en octobre prochain.


14 clubs ont répondu présent à cette rencontre organisée à la salle omnisports de Tumaraa où participaient 6 clubs de Raiatea, 2 de Tahaa et 6 de Tahiti. La première partie de la soirée était consacrée aux pugilistes de 5 à 9 ans pour la catégorie baby-boxe et aux 10 – 13 ans pour la boxe éducative. “Le but, c’est vraiment de ne pas se blesser, et de prendre le temps. (…) Ce sont les sportifs de demain. (…) On veut les voir sur un ring et pas dans la rue à se battre” indique Teiva Manutahi, du club Manu Ura et président de la Délégation pour la Prévention de la Délinquance de la Jeunesse (DPDJ). “L’objectif, c’est de pousser nos jeunes, de les faire monter sur le ring au lieu d’aller sur la route. On les met sur le droit chemin pour qu’ils soient bien, et les parents aussi” ajoute Marati Teraiharoa, président de l’AS Team Family.

En deuxième partie, les plus chevronnés ont dévoilé leur potentiel en boxe amateur. Et même si les coups portés sont plus impressionnants, le fair-play était de mise. Les deux seules boxeuses en lice dans cette compétition se sont également illustrées dans leur catégorie.

Cette soirée étaient une bonne préparation en vue des championnats de Polynésie. “On veut aller le plus loin possible aux championnats de Polynésie, et pourquoi pas de France” confie Marati Teraiharoa. “Il y a du potentiel. Les jeunes seront prêts pour les championnats de Polynésie” affirme Teiva Manutahi.

Prochaine rencontre aux îles Sous-le-Vent, le 2 août à Tahaa et le 26 août à Taputapuatea (Raiatea).

infos coronavirus