vendredi 15 octobre 2021
A VOIR

|

Raiatea : les sports de combat reprennent sous conditions

Publié le

Autorisés à reprendre les entrainements, les amateurs de sport de combat peuvent depuis la semaine dernière renouer avec l'essence de leur discipline, le contact. Mais la reprise s'accompagne d'un protocole sanitaire strict. Exemple dans le club « apetahi boxing club de Raiatea ».

Publié le 14/03/2021 à 16:05 - Mise à jour le 14/03/2021 à 16:55
Lecture < 1 min.

Autorisés à reprendre les entrainements, les amateurs de sport de combat peuvent depuis la semaine dernière renouer avec l'essence de leur discipline, le contact. Mais la reprise s'accompagne d'un protocole sanitaire strict. Exemple dans le club « apetahi boxing club de Raiatea ».

Après presqu’un an d’inactivité, et un allègement des restrictions sanitaires, les boxeurs de Raiatea peuvent enfin reprendre le chemin des salles d’entraînement et enfiler à nouveau leurs gants… Mais cette liberté à un prix. Tous doivent se plier aux règles d’hygiène, désinfection du matériel, limitation du nombre d’athlète dans la salle et port du masque obligatoire avant et après l’entrainement…
“Ce n’est pas facile. Ça n’est pas évident d’évoluer dans de telles conditions, témoigne Pascal Neuffer, président du Apetahi Boxing club. Entre se laver les mains, porter le masque ou respecter les distanciations, c’est un peu compliqué donc on s’adapte et on fait avec.”

Un engagement qui n’entame en rien la motivation des sportifs, bien au contraire… Depuis la reprise le nombre d’adhérents a même augmenté de plus de 80% comme l’explique Joséphine, l’épouse de Pascal : “On était étonné parce que de jours en jours nous avons des nouvelles inscriptions, ce qui fait qu’il nous nous a fallu nous organiser et je pense que c’est grâce au travail de Heimata qu’ils sont là.”

Face à cette recrudescence, le club a dû s’adapter pour accueillir tout le monde dans la semaine, à raison de 2 heures d’entraînement par jour. La boxe éducative fait également partie des priorités du club.
“Pour les plus jeunes c’est la base qu’on leur donne. C’est une boxe éducative. Appliquer, comment c’est un direct, un une-deux, c’est ça. Ce ne sont pas des frappes dures. Pour les grands, c’est le cardio, le physique et le souffle surtout”, explique le coach Eric Tane.

Un travail qu’avait entamé l’illustre champion de l’île sacrée Heimata Neuffer… Aujourd’hui, c’est avec fierté que le club lui rend honneur en reprenant le flambeau…

Rédigé par

infos coronavirus