jeudi 21 octobre 2021
A VOIR

|

Quatre jeunes rugbymen représenteront la Polynésie à l’ORC

Publié le

Ils sont 18 présélectionnés. Mais ils ne seront que 4 élus. C’est la toute première sélection polynésienne qui se rendra à l’Orange Rugby Challenge, en métropole en juin.

Publié le 05/03/2021 à 18:04 - Mise à jour le 05/03/2021 à 19:31
Lecture 2 minutes

Ils sont 18 présélectionnés. Mais ils ne seront que 4 élus. C’est la toute première sélection polynésienne qui se rendra à l’Orange Rugby Challenge, en métropole en juin.

Dix-huit, puis 12… 8… 5… et enfin 4 sélectionnées. Difficile compte à rebours pour les U14 de Polynésie, ces jeunes rugbymen qui rêvent du Stade de France. Les meilleurs U14 de chaque club s’entraînent avec les deux éducateurs de clubs qui les accompagneront, Patrick Lopez-Diot et Jimmy Fareata Mara, mais aussi le directeur technique Gilles Lafitte et plusieurs bénévoles.

La sélection affrontera les meilleurs joueurs de métropole et d’outre-mer autour de six ateliers spécifiques au rugby, comme le plaquage ou l’arbitrage… et assistera à la finale du Top 14, après un tour d’honneur devant les meilleurs joueurs de France !

Une chance pour ces adolescents, dont certains n’ont jamais quitté Tahiti.

Une structure pour les moins de 15 ans

Le rugby polynésien veut former les générations de demain, et va porter l’effort sur ces adolescents, avec un CSM15ans : un Centre de Suivi des Moins de 15 ans. L’idée ? Préparer une sélection compétitive pour des rencontres à l’international.

Le CSM15ans proposera un entraînement personnalisé, qui bénéficiera d’abord aux joueurs, mais aussi à leurs clubs et à la sélection.

Des écoles de rugby plus performantes

L’avenir passe par la jeunesse, et la Fédération Polynésienne de Rugby veut donc aider les clubs à structurer leurs écoles de rugby. Certaines doivent être consolidées : elles vont recruter des bénévoles, communiquer pour attirer de nouveaux joueurs, et établir un plan de formation par catégorie. D’autres doivent tout simplement être créées. Et le rugby, sport d’équipe altruiste par excellence, peut aussi avoir un rôle social dans les quartiers.

Gilles Lafitte, un directeur technique qui a fait ses classes à Agen – Photo : Mike Leyral

Et l’ovalie s’introduit même dans les établissements scolaires, puisque le rugby y est régulièrement pratiqué, et qu’une Classe à Horaires Aménagés Rugby (CHAR) pourrait voir le jour dès la rentrée prochaine au collège Tipaerui.

Opération « Campus 2023 »

Et ce n’est pas fini : la Coupe du Monde 2023, qui aura lieu en France, se prépare déjà. Pour structurer le milieu sportif, 4000 postes d’apprentis en alternance vont être déployés en métropole et en outre-mer. La Polynésie devrait disposer de 20 à 25 de ces jeunes, qui développeront le monde sportif tout en se formant. A la clef, une rémunération, mais aussi une licence d’administrateur de structure sportive.

Les clubs de rugby devraient accueillir 4 ou 5 de ces jeunes, les autres postes seront proposés à d’autres fédérations ou au COPF.

Après l’entraînement, le debriefing des sessions de préparation à l’ORC – Photo : Mike Leyral

Avec tous ces projets, peut-être un jour la Polynésie rivalisera-t-elle avec les légendes du rugby océanien que sont la Nouvelle-Zélande, Fidji, les Tonga ou les Samoa…

Rédigé par

infos coronavirus