mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

Plus de 70 médailles pour la délégation polynésienne au championnat du monde de jiu-jitsu brésilien

Publié le

Publié le 27/10/2018 à 15:45 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:51
Lecture < 1 min.

Cette année nos représentants sont venus en force avec un total de 146 compétiteurs inscrits, dont une trentaine d’enfants qui s’aligneront dans la catégorie « kids ».  Les compétiteurs s’affrontent sur six aires de combat et c’est la catégorie « Kids » qui ouvrent le bal avec des enfants âgés de quatre à treize ans.

Ceux-ci combattent sans kimono, en « No Gi ». Les techniques sont bien spécifiques puisque l’on ne peut pas agripper les manches du licra comme on le fait avec un kimono ou « Gi ». Venus de différents clubs comme la Tahitian Top Team, la Team Moorea, Vénus JJB, Tahitian Martial Spirit, la jeune garde tahitienne a décroché 41 médailles, dont 14 en Or.

Chez les plus grands, c’est en kimono qu’ils combattent. Chez les dames, Hoani Tehotu du Team Moorea gagne ses  deux premiers combats par soumission et en finale, elle s’impose aux points et pour sa première participation, remporte la médaille d’Or. « J’ai fait trois combats, j’ai finalisé les deux premiers et le dernier a été plus difficile, mais j’ai tenu. » explique la championne.

En tout, la délégation tahitienne a récolté plus de 70 médailles, mais il reste encore une journée de compétition pour faire flotter le drapeau tahitien sur le podium.
 

Rédaction web avec notre envoyé spécial Oriano Tefau

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...