lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Paris et Los Angeles assurées d’organiser les Jeux en 2024 ou 2028

Publié le

Publié le 11/07/2017 à 7:14 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:57
Lecture 2 minutes

Juste après le vote, Anne Hidalgo, maire de Paris, et son homologue de Los Angeles, le démocrate Eric Garcetti, sont montés à la tribune pour dire « merci » de concert. Il reste désormais au CIO et aux deux villes à trouver un accord « tripartite » pour décider de l’ordre d’attribution des Jeux-2024 et 2028.

Les 78 membres votants du CIO se sont prononcés à l’unanimité à main levée en faveur de cette double attribution, défendue depuis mars par le président du CIO Thomas Bach pour éviter de perdre « deux excellentes candidatures ».

Des négociations vont désormais débuter entre le CIO et les deux villes pour aboutir à un accord fort probable sur l’ordre d’attribution. Les membres du CIO réunis à Lima pour leur 131e session devront alors simplement ratifier cet accord le 13 septembre.

Si Paris demeure concentré sur 2024, Los Angeles a déjà ouvert la porte à une organisation de l’édition 2028. Un porte-parole de Los Angeles a même évoqué à propos de 2028 un « better deal » (« une meilleure affaire »), dans la mesure où la contribution garantie par le CIO augmentera mécaniquement. Cette contribution devrait atteindre 1,7 md USD pour 2024 et serait augmentée de 100 à 200 M USD pour 2028. 

Les deux villes ont présenté mardi leur dossier devant les membres du CIO. La candidature parisienne était emmenée par le président Emmanuel Macron qui a déclaré qu’après trois candidatures malheureuses, la France « est prête (pour les Jeux), elle les attend ».

Donald Trump, qui contrairement à Emmanuel Macron n’a pas fait le déplacement en Suisse, a publié un tweet quelques minutes après les présentations: « (Nous) travaillons dur pour obtenir les jeux Olympiques pour les Etats-Unis (L.A.). A suivre! ». Sans mentionner 2024.

Rédaction web avec AFP

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...