jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Papeete international Sevens : Rapa Nui vainqueur chez les hommes, les Tahitiennes s’imposent chez les femmes

Publié le

Les joueurs de Rapa Nui se sont imposés devant le RC Pirae pour la 3e édition de l'événement Papeete international Sevens. Chez les femmes, les Rugby Hine l'emportent face aux représentantes de l'île de Pâques.

Publié le 21/10/2019 à 10:19 - Mise à jour le 21/10/2019 à 15:01
Lecture 2 minutes

Les joueurs de Rapa Nui se sont imposés devant le RC Pirae pour la 3e édition de l'événement Papeete international Sevens. Chez les femmes, les Rugby Hine l'emportent face aux représentantes de l'île de Pâques.

La victoire est historique pour les joueurs de l’île de Pâques. Les rugbymen de Rapa Nui participaient pour la première fois à l’événement Papeete international Sevens. Les Matamua RC repartent avec le bouclier des Sevens en s’imposant face au RC Pirae. « Je suis content du travail réalisé par l’équipe. Ce n’était pas facile pour nous de venir ici. Tous les efforts que nous avons fournis ont enfin payé. Nous dédions cette victoire à notre île », a réagi Korahi, le capitaine de l’équipe.

C’est en demi-finale que Tahiti a brillé, le RC Pirae a créé la surprise et réussi à s’imposer face aux favoris, les Français South Sevens Rugby. Le coach Teiki Dubois se dit « très satisfait de ce qu’on a été capables de faire. On a réussi à produire du jeu. On a réussi avec nos qualités à proposer quelques chose. »

La petite finale pour la 3e place opposait les joueurs français à l’AS Arue. Là aussi, les Tahitiens se sont imposés. « Notre point faible c’est qu’on est sérieux seulement quand on a envie. Là on a essayé d’être sérieux jusqu’au bout. On a vu qu’on pouvait faire quelque chose. On n’avait pas trop de pression. Le match contre Rapa Nui, on s’est un peu trop mis la pression je pense », estime le capitaine Loïc Tautu.

Chez les femmes, face aux joueuses de Rapa Nui, les Rugby Hine ont dominé le match. Le score a été sans appel : 32 à 0 pour la sélection tahitienne. « On s’était dit qu’il fallait y aller dès le début, leur montrer qui on était, on est chez nous. C’est à nous de montrer notre jeu, à nous de dominer sur tout le match. Elles ont de la résistance mais leur point faible et ce qui nous a donné de la chance, c’est qu’elles ne savent pas trop conserver le ballon. Ça nous a aidé à continuer à aller dedans », se réjoui Stéphanie Perros, capitaine des Rugby Hine.

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu