mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Outerknown Tahiti Pro 2022 : Dernier round des championnats du monde de surf à Teahupoo

Publié le

La Tahiti Pro, dernière étape du WCT (championnats du monde de surf) avant les finales de Trestles, sera déterminante pour le classement final du Top 5 masculin et féminin. Un surfeur local sera qualifié via les Trials côté hommes, tandis que Vahine Fierro représentera la Polynésie côté femmes.

Publié le 28/07/2022 à 16:16 - Mise à jour le 28/07/2022 à 16:21
Lecture 2 minutes

La Tahiti Pro, dernière étape du WCT (championnats du monde de surf) avant les finales de Trestles, sera déterminante pour le classement final du Top 5 masculin et féminin. Un surfeur local sera qualifié via les Trials côté hommes, tandis que Vahine Fierro représentera la Polynésie côté femmes.

Les pros sont de retour sur la vague légendaire de Teahupoo, pour le compte de la dernière étape du WCT qui aura lieu du 11 au 21 août prochains. Si Gabriel Medina, double vainqueur de l’épreuve, est incertain, son compatriote Filipe Toledo tentera de creuser son avance à la première place du classement mondial. Seuls les 5 premiers au classement seront qualifiés pour les grandes finales en Californie.

En amont de la Tahiti Pro, la Tahiti Pro Trials verra 32 polynésiens se mesurer du 5 au 7 août. La compétition se déroulera probablement le vendredi, où les conditions seront les meilleures. À l’issue de cette unique journée de compétition, le vainqueur se verra attribuer une invitation ou wildcard au Main Event, comme Kauli Vaast en 2019.

(Ig @vahinefierro)

Pour la première fois depuis 2006, le circuit féminin retourne à Tahiti. Les 12 meilleures mondiales de la discipline seront présentes, avec l’invitation donnée par la World Surf League à Vahine Fierro, qui est capable d’aller chercher un résultat chez elle. “Le choix s’est porté sur elle, elle est capable de rivaliser avec le Top 12 féminin. Dans les dernières sessions, elle a montré qu’elle était capable de surfer du gros à Teahupoo. On n’a pas trop hésité sur le choix décisif”, déclare Pascal Luciani, organisateur de l’événement.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Les conditions et notamment la houle seront au rendez-vous pour ce retour du WCT à la Presqu’île. Les épisodes de très forte houle ont contraint les organisateurs à adapter leur dispositif, afin d’anticiper tout changement météorologique, d’autant plus qu’un gros coefficient de marée est prévu début août.

La direction polynésienne des Affaires maritimes (DPAM) a de son côté prévu une règlementation des activités nautiques à Teahupoo le temps de la compétition.

infos coronavirus