jeudi 28 octobre 2021
A VOIR

|

Nuku Hiva : le ballon rond au cœur de la seule section sportive des îles

Publié le

Aux Marquises, les collégiens ont à nouveau chaussé leurs crampons. La section Football du collège de Taiohae a repris les entraînements. Et malgré un début d’année scolaire contrarié, les équipes ne manquent pas de projets…

Publié le 02/10/2021 à 11:15 - Mise à jour le 02/10/2021 à 11:15
Lecture 2 minutes

Aux Marquises, les collégiens ont à nouveau chaussé leurs crampons. La section Football du collège de Taiohae a repris les entraînements. Et malgré un début d’année scolaire contrarié, les équipes ne manquent pas de projets…

Après un mois de repos forcé, les 27 élèves de la section sportive du collège de Nuku Hiva retrouvent le plaisir de fouler le sol du terrain de football. Parmi eux, 15 nouvelles recrues sont issues des six îles de l’archipel des Marquises.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

“C’est quasiment une deuxième rentrée”, reconnaît Christophe Jamoneau, responsable de cette section sportive. “Cette année a commencé aussi avec quelques aléas. Dans un premier temps au niveau matériel, puisque nous n’avons pas reçu l’ensemble de nos tenues en raison des contraintes de transport. Ca ne devrait pas tarder. Nous avons utilisé cette période en distanciel pour réaliser des quizz avec les élèves et de la sensibilisation sur le cadre, les règles du foot, de l’arbitrage. On a eu la chance de réintégrer le terrain depuis lundi dernier. Les élèves ont deux entrainements par semaine avec le collège. Ils s’ajoutent à ceux en club”.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Cela fait 13 ans que le club de la jeunesse marquisienne et la fédération tahitienne de football ont ouvert cette section sportive, la seule située dans les îles. Et malgré le confinement, les jeunes sportifs restent motivés et ont des projets plein la tête, comme le détaille Christophe Jamoneau : “on aimerait vraiment pouvoir se déplacer sur Tahiti pour rencontrer les autres élèves des îles du Vent, comme on le faisait avant cette crise. Malheureusement, l’an dernier, ça n’a pas été possible. Nous espérons que ça le soit à présent. C’est vraiment quelque chose de très enrichissant dans l’échange et c’est le gros projet que l’on aimerait mener cette année“.

Rédigé par

infos coronavirus