mardi 26 janvier 2021
A VOIR

|

Moana Explorer remporte le 1er Championnat du monde de Holopuni va’a

Publié le

Le premier championnat du monde de Holopuni s'est achevé vendredi par la victoire de l'équipage Moana Explorer de Teiva Veronique. Après avoir parcouru plus de 320 km à la rame et la voile, les 13 équipages ont été accueillis sur la plage de Matira.

Publié le 01/12/2019 à 16:36 - Mise à jour le 02/12/2019 à 17:06
Lecture 2 minutes

Le premier championnat du monde de Holopuni s'est achevé vendredi par la victoire de l'équipage Moana Explorer de Teiva Veronique. Après avoir parcouru plus de 320 km à la rame et la voile, les 13 équipages ont été accueillis sur la plage de Matira.

13 pirogues, une quarantaine de rameurs, 10 bateaux suiveurs, la 10e traversée Hawaiki Nui race était aussi le premier championnat du monde de Holopuni. Un événement qui a rassemblé des équipages de Californie, de Hawaii, d’Australie et de Tahiti. Les Tahitiens avaient un avantage : ils connaissent bien ce parcours. « Ceux qui sont sur le podium ont fait plusieurs fois la traversée. Ils connaissent bien. Ils connaissent les vents. En plus il y a de très bons barreurs », estime Kavika Knight, responsable du comité organisateur.

Vainqueurs de l’étape Moorea Huahine et de l’étape Taputapuatea Tahaa, les Moana Explorer sont un équipage polyvalent et soudé : « On peut switcher à n’importe quel moment. On peut aller devant, au milieu ou remplacer Teiva à l’arrière. On navigue tous les jours avec les pirogues à voile. C’est notre métier et je pense que ça fait une grosse différence », raconte Niuhiti Buillard, équipier de Moana Explorer.

Crédit Tahiti Nui Télévision

Pour Teiva Veronique, le capitaine de l’équipage Moana Explorer, « les gens ne se rendent pas assez compte que ce qui nous fait avancer sur la pirogue c’est la voile et le vent donc il faut optimiser cet élément, ce support. Ce parcours est très intéressant parce qu’on a des navigations en haute mer mais aussi des navigations lagonaires donc il ne faut pas seulement savoir naviguer au large, prendre les vagues, le vent, il faut aussi savoir entrer dans des passes, tirer des bords dans le lagon… »

Sur le podium ils sont suivi de l’équipe hawaiienne de Kaua’i, menée par Hobey Beck, qui n’est autre que le fils du concepteur de la Holopuni. Hobey a déjà participé aux courses de Holopuni entre Tahiti et Bora-Bora. A la 3ème place du podium l’équipage du Kuhela, avec comme capitaine Laurent Grimaud.

Le 2e championnat du monde de Holopuni aura lieu en Juillet 2020, cette fois ci dans l’archipel Hawaiien.

infos coronavirus