samedi 27 novembre 2021
A VOIR

|

MMA : Keoni Terorotua champion Flyweight lors de l’Epic Fighting 47

Publié le

Le Polynésien Keoni Terorotura s'est illustré vendredi dernier lors de l'Epic Fighting 47 à San Diego, aux Etats-Unis. Le champion a défié Miguel Ceja en catégorie Flyweight, amateur classe A.

Publié le 03/11/2021 à 9:37 - Mise à jour le 03/11/2021 à 9:37
Lecture < 1 min.

Le Polynésien Keoni Terorotura s'est illustré vendredi dernier lors de l'Epic Fighting 47 à San Diego, aux Etats-Unis. Le champion a défié Miguel Ceja en catégorie Flyweight, amateur classe A.

Le combat s’est déroulé en 3 rounds de 3 minutes. Keoni dit plutôt être déçu de ne pas avoir pu effectuer un finish avant la fin du temps imparti, mais reste néanmoins satisfait de sa performance : “dès que je suis entré dans l’octogone, j’ai remarqué que le sol était carrément glissant parce qu’il y avait eu beaucoup de combats avant moi où il y avait eu beaucoup d’échanges au sol. Les gars avant moi avaient laissé beaucoup de sueur sur le tapis. Tout le milieu de l’octogone glissait. […] J’ai joué la lutte et je pensais que mon adversaire allait être droitier. […] Sur ce combat, il a combattu avec les deux gardes ce qui fait que j’ai changé, je n’ai pas trop ‘striké’. […] J’ai mené assez facilement les deux premiers rounds. Au premier round, je lui ai mis un take down facile, il est resté au sol. Deuxième round pareil. Troisième round, il y a juste eu un peu de suspense. […] J’ai gagné par décision unanime”.

Après deux ans sans compétition à cause de la crise sanitaire, le champion est ravi de revenir sur le tapis. Il a profité de cette pause pour affiner ses techniques : “pendant 2 ans, j’ai travaillé un peu sur de nouvelles techniques, nouvelles façons de combattre, nouvelles approches et j’avais juste envie d’essayer tout ça”.

Sans coach, Keoni peut néanmoins compter sur ses partenaires de combat qui l’ont accompagné jusqu’à San Diego. Il confie que l’un d’eux “se levait tous les jours à 4h du matin, il venait tous les matins à la salle juste pour tenir mes paos”.

infos coronavirus