mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Communiqué

Mini-jeux du Pacifique : les athlètes du fenua reçus à la présidence

Publié le

COMMUNIQUÉ - Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a reçu lundi après-midi, à la présidence, les athlètes qui ont participé aux mini-jeux du Pacifique de 2022, qui se sont déroulés au mois de juin dernier, à Saipan, aux îles Mariannes du Nord, ainsi que la fédération tahitienne d’escrime, qui a participé aux Oceania d’escrime et aux championnats d’escrime d’Australie, à Sydney.

Publié le 12/07/2022 à 10:07 - Mise à jour le 12/07/2022 à 10:19
Lecture 3 minutes

COMMUNIQUÉ - Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a reçu lundi après-midi, à la présidence, les athlètes qui ont participé aux mini-jeux du Pacifique de 2022, qui se sont déroulés au mois de juin dernier, à Saipan, aux îles Mariannes du Nord, ainsi que la fédération tahitienne d’escrime, qui a participé aux Oceania d’escrime et aux championnats d’escrime d’Australie, à Sydney.

À l’occasion, le président a prononcé un discours d’ouverture : “C’est toujours pour moi une très grande joie d’accueillir à la Présidence, celles et ceux qui, par leurs efforts et par leur travail, sont allés représenter et défendre les couleurs de notre Pays dans le Pacifique”.

Les 82 athlètes qui composent la délégation polynésienne ont rapporté 58 médailles : 22 en or, 15 en argent, et 21 en bronze, classant ainsi la Polynésie française, deuxième au tableau des médailles, juste derrière la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

À ce titre, Edouard Fritch et son gouvernement ont remercié et félicité chaleureusement tous les athlètes qui ont hissé le drapeau polynésien au plus haut des marches du podium lors de ces mini-jeux. Toutes et tous, quelques soient les résultats obtenus, ont dignement représenté le fenua. Un succès sur le plan sportif, et une belle occasion de se préparer à accueillir les jeux du Pacifique de 2027, en Polynésie. “Au nom du gouvernement et de notre population, je vous adresse toutes mes félicitations et mes vifs remerciements pour les résultats obtenus”, a poursuivi le Président.

Il a aussi eu un mot pour le COPF, et toutes ces personnes ayant œuvré de près, ou de loin, pour accompagner, former et guider nos athlètes tout au long de ces mini-jeux de 2022, saluant grandement l’engagement remarquable des dirigeants et des cadres sportifs : “Je voudrais également saluer et féliciter nos responsables du COPF, les responsables des fédérations sportives qui, je le sais, ont aussi un rôle important”. En effet, ce support apporté par les responsables et les cadres, est aussi indispensable à la bonne performance des athlètes du fenua.

Le président Edouard Fritch a également remercié la seconde délégation tahitienne d’athlètes de moins de 17 ans, également présente à la présidence ce jour, qui a participé aux Oceania d’escrime et aux championnats d’escrime d’Australie, à Sydney, en ramenant des médailles d’argent et de bronze. Cette délégation est plus modeste en nombre mais, elle a obtenu des résultats tout aussi impressionnants : “Malgré une situation de crise sanitaire qui nous a tous secoués, les médailles que vous affichez fièrement autour de votre cou, nous apportent du baume au cœur, et nous apprennent qu’avec le travail, on arrive toujours à atteindre nos objectifs. Avec le travail, on peut s’accomplir. Ces médailles sont le fruit de votre travail à tous”.

Dans son discours, il a également rappelé que le Conseil des Jeux du Pacifique, réuni le 5 novembre dernier, a choisi la Polynésie pour accueillir la 18ème édition des Jeux du Pacifique en 2027. C’est un engagement fort et concret des institutions publiques polynésiennes, qui démontrent leur unité autour de ce projet : “Nous devrons être fiers d’accueillir ces Jeux et de célébrer les valeurs universelles de l’olympisme, de fraternité et de solidarité avec l’ensemble des peuples insulaires du Grand Océan, Moana Nui O Hiva”.

Cette organisation au fenua va susciter la mobilisation de plusieurs milliers de bénévoles au sein du mouvement sportif et de la société polynésienne en général, en raison de la place éminente du sport comme vecteur de dépassement de soi. Le président Fritch a conclu son discours en précisant : ‘A bien des égards, notre culture est sportive… L’esprit de la compétition est omniprésent, c’est une valeur polynésienne. Le résultat est celui d’un plaisir partagé et c’est aussi cela la joie et la fierté d’être Polynésien”.

infos coronavirus