samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Mihimana, Mateia et O’Neill se préparent pour le Vans US Open of Surfing

Publié le

Publié le 15/07/2016 à 10:08 - Mise à jour le 27/06/2019 à 11:00
Lecture 2 minutes

À une petite semaine du départ, la préparation physique doit être parfaite. Les surfeurs doivent travailler leur explosivité pour effectuer les manœuvres les plus radicales sur les vagues et leur endurance pour pouvoir retourner au pic facilement. Mais c’est aussi dans la tête que l’entraînement se fait. Alors une équipe de Tahiti Nui Télévision a rencontré les surfeurs durant leur séance de sport avec leur coach :  » il faut avoir une certaine philosophie du sport de haut niveau, être concentré sur l’objectif, qu’il soit prioritaire et c’est vrai que le surf, ce sont des compétitions qui s’enchaînent, il faut constamment être prêt à chaque compétition », explique Kader Touati.
 
Si la préparation physique est importante, la préparation mentale aussi. Et pour que nos riders soient au top, la nutrition est aussi un élément à surveiller. « Je ne mange plus de viande rouge, je privilégie le quinoa, la salade, tout ce qui est bon pour moi », confie Mihimana Braye.
 
L’objectif final est le même pour tous les surfeurs tahitiens : rejoindre Michel Bourez sur le tour mondial. Alors que la plupart ne peut qu’en rêver, pour Mateia, O’Neill et Mihimana ce n’est qu’une question de points : « c’est totalement possible il faudrait réussir un prime et faire un autre bon résultat à un autre prime », a souligné Mateia Hiquily.
 
La comptabilisation des points s’arrêtera en octobre prochain. S’ils se ratent cette fois-ci, ils peuvent encore tenter la dernière compétition de cette envergure le 24 septembre au Portugal.
 

David Chang 

Reportage signé David Chang

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu