jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Mesures barrières, règles sanitaires : quel impact sur le monde du sport ?

Publié le

La recrudescence des cas de Covid-19 va-t-elle mettre un nouveau coup d’arrêt au monde du sport ? Les fédérations suspendent les compétitions pour au moins 3 semaines. Dans les salles de musculation et fitness, il faut réadapter à nouveau les entraînements avec l’application stricte des mesures barrières. Et dans ce contexte, certaines disciplines pourraient être plus impactées que d’autres...

Publié le 17/08/2020 à 16:50 - Mise à jour le 18/08/2020 à 10:04
Lecture 2 minutes

La recrudescence des cas de Covid-19 va-t-elle mettre un nouveau coup d’arrêt au monde du sport ? Les fédérations suspendent les compétitions pour au moins 3 semaines. Dans les salles de musculation et fitness, il faut réadapter à nouveau les entraînements avec l’application stricte des mesures barrières. Et dans ce contexte, certaines disciplines pourraient être plus impactées que d’autres...

L’entrainement se corse pour les adeptes de la musculation. Dans cette salle, le port du masque est obligatoire. Les plus entraînés parviennent à respirer sans trop de gène, mais pour d’autres, les coachs autorisent de le retirer uniquement pendant l’effort : « Vous avez des circuits où on va devoir faire du cardio. On adapte un peu, pour que ce soit moins intense, pour que les gens respirent un peu plus. Et s’il n’y a pas beaucoup de monde, on les autorise à enlever le masque pour respirer un coup », explique Kevin Li, coach.

Pour Raimana, adepte de sport en salle, « c’est un effort de plus parce qu’on n’est pas habitués à faire ça avec un masque qui n’est pas dédié pour le sport en plus. »

L’établissement veut rassurer sa clientèle en adaptant les exercices. Dans cette salle de fitness, les espaces sont déterminés par des marquages au sol et un nettoyage des équipements : « Au niveau des circuits training, on a adapté un peu les types d’entraînement. De temps en temps on aime bien faire du travail par équipe. Donc c’est vrai que là on évite de proposer ce genre de circuit. On fait travailler chacun dans son espace de travail, comme ça il n’y a pas de contact, pas de toucher, pas de changement de matériel, » explique la coach Gaelle Osmont.

Mais avec le rebond de l’épidémie, la direction constate que la fréquentation a baissé de moitié depuis quelques jours selon les disciplines.

La crise sanitaire bouscule le monde du sport, individuel ou collectif. Dans un courrier adressé aux fédérations, le comité olympique demande un respect strict des mesures barrières.  Il est aussi recommandé de suspendre toutes les compétitions pendant une durée de 3 semaines.

Hand ball football, rugby , les joueurs ne foulent plus les terrains pour s’affronter. Et dans les sports où le contact existe, on craint une annulation du championnat : « Le basket c’est un sport de contact, c’est un sport collectif, on se partage la balle. On se touche c’est obligé. c’est compliqué de faire sans. Si on a toujours des règles sanitaires à suivre à la reprise du championnat, ça va être compliqué », estime Ariimarau Meuel, cadre technique à la fédération tahitienne de basket-ball

Les sports de combat sont toujours autorisés, mais comment appliquer les mesures de distanciation dans du corps à corps ? Dans les duels, le risque de contagion est plus important que pour d’autres sport comme le tennis ou le golf. Chaque club d’art martial est libre d’adapter au mieux ses entraînements pour respecter les mesures sanitaires comme l’utilisation de mannequin ou d’autres accessoires pour travailler les prises.  

infos coronavirus