Mata Are Surf Ski Race : Steeve Teihotaata signe son grand retour

Publié le

Steeve Teihotaata fait son come-back au top niveau lors de la 17e édition de la Mata Are Surf Ski Race. En stand up paddle, kayak et V1, Ils étaient 359 compétiteurs toutes catégories confondues engagés dans cette course individuelle en haute mer de 20 km, de la plage du Taaone au parc Vairai.

Publié le 26/03/2023 à 15:32 - Mise à jour le 26/03/2023 à 15:35

Steeve Teihotaata fait son come-back au top niveau lors de la 17e édition de la Mata Are Surf Ski Race. En stand up paddle, kayak et V1, Ils étaient 359 compétiteurs toutes catégories confondues engagés dans cette course individuelle en haute mer de 20 km, de la plage du Taaone au parc Vairai.

Steeve Teihotaata est le grand vainqueur de la 17e édition de la Mata Are Surf Ski Race. À 9kg de son poids de forme, il s’offre la victoire après une longue absence au-devant de la scène.

Ils étaient 317 V1 toutes catégories confondues répartis sur 2 départs de la plage du Taaone samedi. Les séniors et les juniors sont partis en premier, suivi des vétérans, des cadets et des dames.

Les rameurs avaient 20 km à parcourir du Taaone au parc Vairai par le large, en passant par la passe de Taapuna.

– PUBLICITE –

Mais au large la houle, n’a pas été au rendez-vous. Certains ont tenté un cap plus au large en espérant profiter de la glisse, tandis que d’autres ont préféré longer le littoral.

À l’avant de course on retrouvait un peloton de tête éparpillé à la même hauteur. Difficile d’établir un classement. Steeve Teihotaata, Rete Ebb ou encore Kevin Ceran-Jerusalemy et Brice Punuataahitua se disputaient la première place. Ce n’est qu’à l’entrée de la passe de Taapuna qu’un classement est ressorti.

Et c’est Steeve Teihotaata qui est allé cueillir la victoire. Brice Punuataahitua a perdu sa 2e place suite à une pénalité de 5mn. Arrivé 3e au scratch, Kevin Ceran-Jerusalem monte donc sur la 2e marche du podium. Rete Ebb termine 3e. « Ça fait quand même deux ans que je ne suis plus remonté sur le podium. Je veux revenir petit à petit et être prêt pour la grande course, le Te Aito. », confie le vainqueur.

Chez les dames Maggy Temaiana a mi tout le monde d’accord et chez les juniors, Keoni Sulpice a été le plus fort.

En kayak, 29 compétiteurs se sont alignés sur le même parcours. Durant toute la traversée, le vainqueur de l’édition précédente Hiromana Flores et Jonathan Savigny se sont livré un duel acharné. Jonathan s’est finalement imposé : « Il fallait gérer l’effort. C’était du mental surtout. Il fallait être fort jusqu’au bout et ça a payé. C’est une victoire aujourd’hui. »

Prochain rendez-vous du va’a : la Te Aito Manihi, un marathon V1 et V6 qui se disputera le 7 avril sur l’atoll de Manihi aux Tuamotu.

Dernières news