jeudi 9 juillet 2020
A VOIR

|

Lycées : 32 jeunes tentent leur chance pour entrer en section football

Publié le

Vivre sa passion tout en poursuivant sa scolarité, c’est ce que propose l’AS Tefana section football aux collégiens et lycéens. Une section sportive qui permet aux élèves et joueurs de bénéficier de séances d'entraînement complémentaires pendant le temps scolaire. Après le collège Notre dames des anges hier, c’était au tour des élèves du lycée Paul Gauguin de passer le concours d’entrée ce samedi.

Publié le 06/06/2020 à 15:14 - Mise à jour le 06/06/2020 à 16:46
Lecture 3 minutes

Vivre sa passion tout en poursuivant sa scolarité, c’est ce que propose l’AS Tefana section football aux collégiens et lycéens. Une section sportive qui permet aux élèves et joueurs de bénéficier de séances d'entraînement complémentaires pendant le temps scolaire. Après le collège Notre dames des anges hier, c’était au tour des élèves du lycée Paul Gauguin de passer le concours d’entrée ce samedi.

Ils sont une trentaine, férus de ballon rond et issus de différents clubs de Tahiti et Moorea. Tous n’ont qu’une ambition : percer dans le monde du football mais sans quitter les études : « Ça fait déjà un an que je suis en section et j’aimerai continuer. On a plus de 2 heures de sport, il y a les copains, on fait beaucoup de football. (…) J’essaie de faire de mon mieux, ça va je m’en sors. C’est très important l’école », nous dit le jeune Manatea Lucas.

Pour intégrer la structure, les candidats sont triés sur le volet. Sur le terrain, ils sont évalués par les éducateurs sur des compétences physiques, techniques et aussi sur le comportement, comme l’explique Tetiamana Marmouyet, capitaine de l’AS Tefana : « Aujourd’hui on fait le recrutement pour les lycées donc les élèves qui sont en 3e et qui passent en Seconde (…) Ces tests concernent tout ce qui concerne le football c’est-à-dire les tests techniques, physiques et le jeu, leur comportement dans le jeu. (…) Ce ne sont pas que des joueurs de Tefana. L’idée de mettre les maillots aujourd’hui c’est pour que les coachs qui sont là voient sur quels joueurs ils doivent prendre des renseignements. Donc ils ont un numéro derrière le dos et l’idée en fait c’est de ne pas faire attention au maillot mais juste au numéro au dos de leur maillot. »

« faire une élite au niveau local (…) et amener les élèves le plus haut possible de leur potentiel scolaire« 

Mickael Roche

Après avoir rempli leurs fiches de renseignement, ils devront passer l’ultime épreuve : un entretien avec le professeur et l’éducateur. L’élève devra convaincre par ses motivations. « L’objectif est de faire une élite au niveau local par rapport au potentiel des joueurs qu’on a mais il est également d’amener les élèves le plus haut possible de leur potentiel scolaire donc si au niveau scolaire ça ne peut pas suivre le rythme, on ne cherchera pas à mettre l’enfant en difficulté parce que ça augmente le volume par semaine pour l’élève, c’est une charge de travail qu’il faut supporter, c’est une organisation qu’il faut adapter parce qu’au-delà des entraînements section il y a les entraînements club qu’il faut maintenir donc les critères qu’on donne pour la poursuite d’une section sportive font que certaines élèves ne rentrent pas dans le cadre. Ce n’est pas parce qu’on ne rentre pas en section qu’on n’est pas un bon sportif, un bon footballeur ou un bon élève. C’est qu’il y a cet équilibre à trouver et nous on est là pour aider à trouver un juste milieu entre ces deux domaines, explique Mickael Roche, professeur d’EPS. On va déterminer quel est le projet de l’élève et sa motivation, s’il va être capable de supporter les contraintes scolaires, les contraintes sportives. (…) S’il n’a pas d’objectif particulier l’élève, c’est difficile de lui donner une direction. »

Lire aussi : Vaihei Samin ou le ballon rond dans le sang

L’AS Tefana a mis en place cette section réservée aux espoirs depuis 2012. Aujourd’hui 6 jeunes issus de cette structure évoluent dans des clubs Européens, 4 en France et 2 au Pays de Galles. Vaihei Samin est issue de cette section. Aujourd’hui, elle évolue au FC Fleury 91 et entraîne les U11 en métropole. Elle a également reçu une proposition : « J’ai eu plus de performances grâce aux entraînements supplémentaires que j’ai eu avec la section. Maintenant ça fait 5 ans que je joue en France. Au début je jouait avec les jeunes de mon âge et là cette année j’ai eu plus d’opportunités : j’ai pu faire quelques entraînements avec les pros et là j’ai eu une offre de mon coach, un cadeau. Je vais reprendre cette année avec les pros et si ça se passe bien, je m’entraînerai avec eux toute la saison. (…) à mon époque on était que 10 ou 15 à vouloir entrer en section sportive et là ils sont 32. Franchement ça fait plaisir. »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les États-Unis se retirent officiellement de l’OMS

Le président Donald Trump a retiré officiellement les États-Unis de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS); qu'il accuse d'avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus, ont indiqué mardi des responsables américains.

Malgré les critiques, l’Assemblée adopte le SAGE

Adopté par 39 voix contre 18, le schéma d’aménagement général de Polynésie française a d’abord fait l’objet de quelques empoignades ce matin. Vivement critiqué par les élus de l’opposition, le SAGE s’est rapidement vu éclipser par la très controversée Route du sud.

Oscar Temaru à propos de Gaston Flosse : « Tout...

Le leader indépendantiste Oscar Temaru était l'invité de nos journaux mercredi soir. Il a réagi aux propos de son historique adversaire Gaston Flosse.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV