jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Les Toa Enana se préparent pour la Hawaiki Nui Va’a

Publié le

Malgré la mésaventure rencontrée l’an dernier à la Hawaiki Nui Va’a, les Toa Enana tentent encore une fois l’aventure. Des guerriers Marquisiens qui, comme beaucoup de rameurs des îles éloignées, doivent faire face à des difficultés financières pour pouvoir assister coûte que coûte à la plus grande course de va’a marathon au monde.

Publié le 24/10/2019 à 16:14 - Mise à jour le 27/01/2020 à 10:43
Lecture < 1 min.

Malgré la mésaventure rencontrée l’an dernier à la Hawaiki Nui Va’a, les Toa Enana tentent encore une fois l’aventure. Des guerriers Marquisiens qui, comme beaucoup de rameurs des îles éloignées, doivent faire face à des difficultés financières pour pouvoir assister coûte que coûte à la plus grande course de va’a marathon au monde.

Les Toa Enana sont à Tahiti depuis une semaine maintenant. Ils s’envoleront ce vendredi pour Huahine afin de se préparer pour la 28ème édition de la Hawaiki Nui Va’a. Et malgré les déboires vécus l’an dernier sur la première étape, entre Huahine et Raiatea, ils sont 10 rameurs de Ua Pou à renouveler l’expérience. « La plupart des rameurs sont des Marquises, et j’ai dû recruter deux barreurs d’ici (de Tahiti) pour pouvoir nous aider à faire la course dans de bonnes conditions. (…) Un bon barreur portera l’équipe à la Hawaiki Nui, tout le monde le sait » explique Rataro Ohotoua, coach des Toa Enana.

Les Toa Enana veulent mettre toutes les chances de leur côté pour terminer la course sans encombre et réaliser le meilleur classement possible. Ce déplacement, comme pour toutes les équipes des îles éloignées, est assez onéreux : « Avec une bonne marge, c’est 3 millions de Fcfp. Mais avec 2 – 2,5 millions de Fcfp ça peut le faire, mais il faut se serrer la ceinture. (…) On ne peut plus maintenant faire la course sans financement » poursuit le coach.

À J-5 de la compétition, les Toa Marquisiens restent vigilants. Ils auront en ligne de mire les grandes écuries plus expérimentées, qui ouvriront la voie et donneront la direction à prendre. Attention tout de même à cet équipage qui pourrait créer la surprise, en terminant dans le top 10…

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu
La Polynésie en alerte tsunamiVOIR L'ARTICLE
+