dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

Les passionnés de handball foulent à nouveau les terrains

Publié le

Les sportifs attendaient le feu vert depuis des mois. La reprise des entraînements est désormais possible, en respectant cependant un protocole. À l’AS Dragon de Titioro, les jeunes licenciés de handball ont retrouvé le plaisir de jouer et de s’exercer de nouveau à des gestes techniques un peu oubliés.

Publié le 20/02/2021 à 15:11 - Mise à jour le 20/02/2021 à 15:11
Lecture 2 minutes

Les sportifs attendaient le feu vert depuis des mois. La reprise des entraînements est désormais possible, en respectant cependant un protocole. À l’AS Dragon de Titioro, les jeunes licenciés de handball ont retrouvé le plaisir de jouer et de s’exercer de nouveau à des gestes techniques un peu oubliés.

Ils n’ont pas touché le ballon pendant des mois. Les jeunes joueurs retrouvent l’ambiance des salles omnisports. Si aucune date n’est encore arrêtée pour les compétitions, l’AS Dragon reprend ses activités en petit comité, protocole sanitaire oblige. Les encadrants souhaitent remotiver leurs adhérents.

“L’important c’est de reprendre l’activité et surtout d’essayer de redonner envie à ces enfants de pratiquer du sport, explique Nathalie Barff, la secrétaire générale de la section handball de l’AS Dragon. Ils ont plein d’énergie à revendre, on a même un peu de mal à les canaliser, mais l’essentiel c’est qu’on les retrouve et que eux également se retrouvent entre eux.”

L’ambiance des matchs ne résonne pas encore, mais dans les gradins, quelques supporters des premiers rangs ne veulent pas manquer ces moments. Les parents encouragent leurs enfants. Des initiations à l’arbitrage sont au programme de cet entraînement.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Le besoin de retrouver une activité physique commençait à peser sur le moral des joueurs. Chez les plus grands, on s’entraîne de nouveau à la maîtrise des gestes techniques et tactiques. Tirs, passes, accélérations…

“C’était long et le fait que ça nous permette de nous déstresser, de nous défouler un peu, ça fait plaisir de revenir. J’ai fait d’autres sports à la maison, j’ai fait un peu de renforcement musculaire pour garder un corps potable pour rejouer”, sourit Lucas, un jeune joueur de l’AS Dragon.

Ce retour sur le terrain est aussi un challenge pour deux jeunes joueurs du club. À 13 ans, Vanira Van Sou et Vaipuahere Barff visent des niveaux supérieurs. Ils s’apprêtent à rejoindre le pôle espoir de Nouméa. Doucement mais sûrement, ils relancent la mécanique et comptent bien progresser dans les prochains mois.

Rédigé par

infos coronavirus