fbpx
jeudi 23 janvier 2020
A VOIR

|

Les épreuves de surf des JO 2024 se feront à Tahiti

Publié le

Le conseil d’administration du Comité d’organisation de Paris-2024 a officialisé son choix : les épreuves de surf des JO 2024 auront lieu sur le site de Teahupoo

Publié le 12/12/2019 à 6:47 - Mise à jour le 12/12/2019 à 17:30
Lecture 2 minutes

Le conseil d’administration du Comité d’organisation de Paris-2024 a officialisé son choix : les épreuves de surf des JO 2024 auront lieu sur le site de Teahupoo

Tahiti a été choisie pour accueillir les épreuves de surf, au détriment de trois candidatures dans le sud-ouest de la métropole et en Bretagne.

Les épreuves de shortboard, disputées par 24 hommes et 24 femmes, auront lieu sur le site de Teahupoo, connu pour offrir l’une des vagues les plus puissantes, spectaculaires et périlleuses au monde, ont décidé les membres du conseil d’administration de Paris-2024, qui rassemble les parties prenantes des JO (Cojo, Etat, collectivités, mouvement sportif).

Outre la qualité des vagues, l’Etat a vu d’un bon œil l’idée d’associer l’Outre-mer à l’organisation des JO, et la ville de Paris ne s’y oppose pas, indiquait une source du conseil d’administration du Cojo à l’AFP. 

Ce choix doit être validé par la commission exécutive du Comité international olympique (CIO), le 8 janvier.

“C’est une surprise hyper agréable et la reconnaissance de notre histoire”

Lionel Teihotu, président de la Fédération tahitienne de surf

“C’est une surprise hyper agréable et la reconnaissance de notre histoire, c’est redonner ses titres de noblesse à la Polynésie où le surf a débuté”, a réagi auprès de l’AFP le président de la fédération tahitienne de surf, Lionel Teihotu.

Etape du circuit pro masculin de surf, Tahiti était en concurrence avec trois sites dans le sud-ouest de la métropole (Biarritz, Lacanau et Hossegor-Seignosse-Capbreton) et un en Bretagne (La Torche).

Selon le Cojo, les critères de coût financier ou d’impact environnemental ne permettaient pas de distinguer nettement les candidatures, mais “le critère sportif” a fait la différence.

Teahupoo offre des garanties nettement plus fortes d’avoir une houle suffisante pour des vagues optimales durant la période estivale, a expliqué le Cojo, qui a commandé une étude à Météo France.

La vague jugée trop dangereuse pour les femmes…

Ce choix pose néanmoins question, car Teahupoo n’est pas surfé par les femmes dans le cadre de leur circuit professionnel, la vague étant jugée à l’heure actuelle trop dangereuse pour la catégorie féminine.

“On peut placer les filles à un moment de la journée où les vagues sont moins puissantes, on a les moyens de prévoir ça maintenant, et ça permettra aux filles de surfer aussi Teahupoo”, estime Lionel Teihotu.

“L’ensemble des 48 athlètes participant aux compétitions auront ainsi l’opportunité de vivre la deuxième semaine des Jeux depuis le village olympique, au coeur de leur délégation, à Paris et en Seine Saint-Denis, et de participer à la cérémonie de clôture”, a par ailleurs précisé Paris-2024.

>Lire aussi – Web Zone : une page Facebook pour soutenir la candidature de la Polynésie aux JO 2024

Vendredi dernier, la ville de Biarritz s’était déjà émue de “contre-vérités” et d’un “choix qui semble déjà établi”, alors que les articles de presse suggérant que Tahiti était favorie se multipliaient. L’adjoint au maire de la ville en charge du surf, Laurent Ortiz, avait mis en avant la proximité du site de Biarritz avec Paris “et un très faible impact, tant environnemental que financier”.

Le surf fait partie des sports additionnels du programme olympique aux JO de Tokyo-2020 et le Cojo de Paris-2024 l’a aussi inscrit parmi quatre sports additionnels (escalade, surf, breakdance, skateboard), une liste que le CIO doit valider fin 2020.

REPORTAGEAFP

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Le prix de la vanille ne cesse d’augmenter

Depuis quelques années, le prix du kilo de la vanille mûre ne cesse d’augmenter. Cette année, il s’est monnayé jusqu’à 15 000 Fcfp. Un prix qui s’explique notamment par une faible production et ce malgré les plans de relance du Pays.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X