lundi 16 mai 2022
A VOIR

|

L’athlétisme scolaire fait sa reprise

Publié le

C’est la reprise des compétitons d’athlétisme des lycées organisée par l’USSP, cette semaine à la Punaruu. 75 élèves se sont affrontés sur 8 épreuves.

Publié le 20/02/2022 à 17:22 - Mise à jour le 21/02/2022 à 10:40
Lecture 2 minutes

C’est la reprise des compétitons d’athlétisme des lycées organisée par l’USSP, cette semaine à la Punaruu. 75 élèves se sont affrontés sur 8 épreuves.


Des épreuves de lancer de javelot, de saut en longueur et de course. Les élèves doivent engranger un maximum de point pour faire gagner leur lycée. 5 établissements sont en lice : La Mennais, Pomare 5, Le Diadème, Paul Gauguin et Taiarapu Est. Chaque athlète peut s’aligner sur plusieurs épreuves au choix.

“C’est une compétition un peu différente des autres formules où les jeunes viennent et fond un maximum de performance”, explique Thomas Slowinski, responsable de l’athlétisme scolaire. “On fait une journée qualificative et on espère qualifier nos meilleurs cadets pour partir à une compétition nationale qui sont les Gymnasiades qui auront lieu en Normandie d’ici trois mois”.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Outre l’aspect compétitif, l’USSP veut mettre en avant l’aspect pédagogique et éducatif pour permettre de découvrir les rudiments de l’athlétisme. Dans la course du 100 mètres par exemple, on se familiarise d’abord avec le starting block pour prendre un meilleur départ. “Si le starting block est mal placé, ça peut avoir un impact sur ta course, et c’est ce qu’il s’est passé pour moi”, témoigne l’une des athlètes.

“Si le starting block est mal placé, ça peut avoir un impact sur ta course, et c’est ce qu’il s’est passé pour moi”, témoigne l’une des athlètes. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Cette compétition permet aussi de détecter des petites pépites et de les diriger vers les différentes associations sportives, à l’image de ce jeune originaire de Rimatara, remarqué par Tumatai Dauphin, cadre technique de la fédération d’athlétisme : “les épaules et les qualités de pieds sont là. Il y a vraiment des qualités intéressantes, on sait tous que c’est dans les écoles qu’ils sont”, fait remarqué le cadre.

Après l’athlétisme, ce sera au tour des sports collectifs scolaires d’être mis en avant. Les demi-finales sont prévues mercredi 9 mars.

infos coronavirus