samedi 27 février 2021
A VOIR

|

L’art de la planchette japonaise, par Ugo Legrand

Publié le

Publié le 20/09/2016 à 13:45 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:59
Lecture 2 minutes

La salle de la Fautaua était presque trop petite pour accueillir tous les judokas venus apprécier la finesse technique d’Ugo Legrand. Le champion, qui a compté parmi les meilleurs mondiaux dans la catégorie des moins de 73 kilos, est invité par l’AS Tefana judo Ju-Jitsu… mais tous les judokas pouvaient participer, moyennant une participation de 1000 cfp. 

Les adolescents et adultes de Tahiti ont donc enfilé leur judogi mardi soir, pour une séance consacrée à deux mouvements : Ashi Guruma et Yoko Tomoe Nage.

Les plus observateurs auront noté la garde particulière d’Ugo Legrand : la main gauche au col de son partenaire, et la droite au bas de la manche. Pour Ashi Guruma, il insiste sur le jeu de jambes en amont : il tourne autour de son adversaire afin de provoquer le déséquilibre : ensuite, la chute n’est presque plus qu’une formalité, avec son pied en barrage sous le genou du partenaire. 

La vitesse d’exécution et la qualité de placement d’Ugo Legrand apparaissent avec encore plus d’évidence sur le mouvement suivant : Yoko Tomoe Nage, une variante latérale de la fameuse planchette japonaise, Tomoe Nage, un grand classique des films d’arts martiaux. Mais ici, pas de cinéma : Ugo Legrand décortique chaque phase de cette prise-sacrifice : déséquilibrer son partenaire vers l’avant, se glisser sous lui le plus loin possible, s’asseoir devant ses pieds, placer un pied sur son ventre, et le projeter au-dessus de soi. 

Il passe ensuite voir chaque judoka, glissant un conseil ou un encouragement. Même les plus lourds, peu enclins à ce type de mouvement, parviennent à réaliser quelques belles projections qui résonnent dans la salle Fautaua.

Après quelques randori où les meilleurs, mais aussi quelques enfants, ont pu se frotter au champion, les judokas ont offert à Ugo Legrand un superbe pu en bois, gravé de son nom.

Le reportage en images dimanche soir dans le grand JT, juste avant le départ d’Ugo Legrand qui va se consacrer à un nouveau défi : une application mobile pour les sportifs. Mais il jure qu’il ne sera jamais loin du tatami.
 

Mike Leyral

infos coronavirus