dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

La pratique du tennis autorisée… mais sous quelles conditions ?

Publié le

Le confinement étant désormais allégé, les joueurs de tennis peuvent retrouver les courts, mais ils doivent respecter des règles sanitaires strictes. La fédération tahitienne de tennis a donc rédigé un protocole destiné aux dirigeants des clubs, aux éducateurs et aux joueurs.

Publié le 09/05/2020 à 15:30 - Mise à jour le 10/05/2020 à 9:21
Lecture 3 minutes

Le confinement étant désormais allégé, les joueurs de tennis peuvent retrouver les courts, mais ils doivent respecter des règles sanitaires strictes. La fédération tahitienne de tennis a donc rédigé un protocole destiné aux dirigeants des clubs, aux éducateurs et aux joueurs.

Des gels hydro-alcooliques à l’entrée, des consignes et des affiches pédagogiques… : tel est le nouvel accueil dans les clubs de tennis du fenua. Désormais, les joueurs devront arriver en tenue de tennis avec leur propre matériel et jouer uniquement en simple. Ils devront également nettoyer le banc avec un produit désinfectant avant et après avoir joué. Des recommandations établies par la Fédération tahitienne de tennis (FTT) depuis vendredi. « Il fallait vraiment que ça reprenne. (…) C’est un bol d’oxygène pour les participants. (…) Après l’annonce de l’allègement du confinement, c’était possible pour les joueurs de pratiquer un sport de plein air comme le tennis, mais je ne voulais pas qu’ils reprennent sans un encadrement, un protocole vraiment précis pour leur sécurité. Je leur ai demandé d’être patients » déclare soulagée Ruth Manea, présidente de la FTT.

« On a mis en place un protocole pour le redémarrage du tennis dans les clubs. Ce protocole est résumé sous formé d’article avec des mesures d’hygiène et de sécurité qui étaient très importantes à mettre en place dans les clubs, sur le terrain et au niveau de l’enseignement. (…) Il faut faire attention aux balles qui peuvent être vecteurs de contamination car elle passe de main en main normalement. Donc nous avons proposé que chaque joueur marque ses balles ou alors un joueur engage les balles et l’autre ne les tient pas du tout en main. Sur le terrain, chaque joueur doit bien évidemment respecter la distanciation sociale, et que chacun tourne d’un côté et de l’autre du filet » explique Anne Criqui Leissner, directrice technique de la FTT. « Et on reste dans le tennis loisir. Nous proposons que le jeu reste un jeu de simple, à un contre un, et qu’il n’y ait pas de double, dans la première phase de redémarrage. On a aussi mis un protocole pour jouer au mur, un joueur à la fois qui tape la balle contre le mur » ajoute la directrice.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les éducateurs ont également repris leurs activités. Et la formule est la même que celle des joueurs concernant l’hygiène et les distances de sécurité. Seul le professeur pourra toucher les balles. « Un banc pour l’élève à gauche, et moi je suis à droite. (…) On demande aux élèves de ne pas toucher les balles, à cause de la transpiration. Seul l’éducateur peut ramasser les balles. (…) Concernant le service, on laisse de côté pour éviter le contact avec l’élève et la balle, on essaie de travailler d’autres exercices en attendant le déconfinement total » précise Stéphano Chung, éducateur sportif.

Pour le moment, sont donc dispensés uniquement des cours individuels et non collectifs. L’activité ne peut se pratiquer qu’en loisir et en plein air, et la compétition n’est toujours pas autorisée. Les vestiaires et les club houses resteront fermés jusqu’à nouvel ordre.

infos coronavirus