A VOIR

|

La fédération tahitienne de triathlon mise sur la jeunesse

Publié le

Pendant les vacances scolaires d’octobre, la fédération tahitienne de triathlon a organisé un stage découverte consacré aux enfants âgés de 8 à 12 ans. Objectif : leur faire goûter aux joies de la natation, de la course à pied et du vélo. Plus de quarante enfants étaient inscrits.

Publié le 30/10/2022 à 14:31 - Mise à jour le 30/10/2022 à 16:35
Lecture 2 minutes

Pendant les vacances scolaires d’octobre, la fédération tahitienne de triathlon a organisé un stage découverte consacré aux enfants âgés de 8 à 12 ans. Objectif : leur faire goûter aux joies de la natation, de la course à pied et du vélo. Plus de quarante enfants étaient inscrits.

Ce jeudi matin, les jeunes se sont jetés à l’eau pour aborder en douceur les rudiments de la natation. La moitié des enfants du groupe est non-licencié et n’a donc jamais pratiqué la discipline en club. Les éducateurs sportifs ne manquent pas de créativité pour proposer des exercices variés et les triathlètes en herbe apprécient. “On a appris comment pédaler sur la route” mais aussi comment plonger correctement, faire la planche, nager en dos crawlé et comment battre des jambes pour aller plus vite, pour un exercice de la discipline plus efficace et en toute sécurité. Il s’agit surtout d’un stage découverte, avec les enfants “on travaille un peu la technique avec les meilleurs, ensuite pour les autres groupes c’est surtout du loisir mais c’est surtout avoir les sensations, travailler la coordination, la propulsion en natation qui est vraiment super important et c’est vraiment le plaisir de pouvoir nager et se déplacer dans l’eau sans paniquer en ayant une bonne respiration” explique l’entraineur fédéral, Anaïs Orus-Catalan.

Quand les petits champions sont dans le bassin, les vélos ne sont jamais très loin. Car dans cette discipline, il faut savoir enchainer la natation, le vélo et la course à pied “on leur apprend à enlever leur casque, remettre leur casque. Passer du vélo à la course à pied facilement en mettant vite ses chaussures.

Et pour réussir cette opération séduction, la fédération fait intervenir chaque jour des athlètes aguerris. Après Benjamin Zorgnotti qui revient d’une tournée mondiale, c’est tour de Jean-Marc Rimaud de partager sa passion. Installé depuis deux ans au fenua, il a déjà 13 ans de triathlon au compteur avec au palmarès 4 participations aux championnats du monde et 3 au X Terra. “je suis passé par là, j’ai été jeune aussi et j’étais toujours content de voir de grands athlètes venir nous rendre visite et c’est un plaisir pour moi de venir voir l’avenir du triathlon, j’espère que parmi eux, il y en aura qui nous remplaceront plus tard.

L’après-midi s’est terminé par des activités annexes comme les sports traditionnels ou encore le rugby et la semaine s’est terminée par une compétition organisée par le cercle des nageurs polynésiens. Et pour les plus motivés, la prochaine compétition est prévue le dimanche 6 novembre à Atimaono.