mardi 18 janvier 2022
A VOIR

|

La fédération tahitienne de kayak cherche ses nouveaux adhérents

Publié le

Opération séduction auprès de la jeunesse : la fédération tahitienne de kayak organisait samedi une journée découverte au Motu Ovini, à Faa'a. Un moyen d'attirer de nouveaux adhérents mais aussi de former la relève. Une trentaine de jeunes ont participé aux petites courses prévues afin de jauger le niveau.

Publié le 05/12/2021 à 16:53 - Mise à jour le 06/12/2021 à 10:55
Lecture < 1 min.

Opération séduction auprès de la jeunesse : la fédération tahitienne de kayak organisait samedi une journée découverte au Motu Ovini, à Faa'a. Un moyen d'attirer de nouveaux adhérents mais aussi de former la relève. Une trentaine de jeunes ont participé aux petites courses prévues afin de jauger le niveau.

Rien de tel qu’une mise en situation réelle de compétition pour ressentir les sensations qu’offre le kayak. Si la discipline ressemble à s’y méprendre au traditionnel va’a, un seul kayak “peut battre un va’a ono”, selon Roland Barff, le président de la fédération tahitienne de kayak. “Ce qui est important, c’est qu’il s’agit d’un sport olympique. Alors l’objectif aussi de la fédération, c’est de les amener justement à ces courses internationales. Il faut former la relève parce que nous manquons cruellement de jeunes dans notre fédération. C’est pour cela qu’on a fait cette journée”.

Âgés de 8 à 18 ans, les jeunes s’illustrent sur un parcours en boucle de 800 mètres, variable selon la catégorie. Plusieurs d’entre eux pratiquent déjà le va’a. “Je préfère toujours le va’a mais j’aime bien aussi ce sport. Les sensations sont très différentes, tout est différent dessus. Ce sont des sports qui peuvent être complémentaires”, reconnaît Kilian, l’un des participants.

Les jeunes sont conquis et ils ont le soutien de leurs parents. La fédération tahitienne de kayak a constaté de visu le niveau de cette jeunesse très motivée. Il faut s’attendre à voir de nouveaux compétiteurs à la prochaine saison…

infos coronavirus