lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

La boxe éducative, une nouvelle approche pour le handisport

Publié le

La boxe éducative accessible à tous : c'est le leitmotiv de Stéphane Raynaud, cadre technique de la fédération française de boxe qui est depuis quelques jours au fenua.

Publié le 30/10/2020 à 17:08 - Mise à jour le 30/10/2020 à 17:08
Lecture < 1 min.

La boxe éducative accessible à tous : c'est le leitmotiv de Stéphane Raynaud, cadre technique de la fédération française de boxe qui est depuis quelques jours au fenua.

La fédération polynésienne de sports adaptés et handisports (FPSAH) a profité de la venue de Stéphane Raynaud pour approcher la boxe d’un autre regard et faciliter l’inclusion dans les clubs. Une dizaine de personnes porteuses de handicap se sont épanouies au travers de jeux ludiques autorisant uniquement des touches. Chaque exercice était adapté selon le degré du handicap et dirigé par les éducateurs de la fédération de boxe.

Un partenariat entre les deux fédérations locales est en discussion. « Cette rencontre de ce matin laisse présager déjà une signature de convention entre la fédération polynésienne de sports adaptés et cette fédération de boxe anglaise de Polynésie française. Donc un partenariat. Et après, on va évidemment insuffler une politique sportive adaptée à l’intérieur de ces clubs pour pouvoir pratiquer de la boxe éducative au toucher, et non pas avec la frappe » explique Alain Barrrere, directeur technique de la FPSAH.

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :