jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Kevin Bourez remporte le Taiarapu Ouest Horue festival

Publié le

Kevin Bourez a remporté, samedi à la presqu’île, le Taiarapu Ouest Horue Festival dans la catégorie reine. Avec 18,84 points en finale, le petit frère de Michel Bourez a pris le dessus sur Raioha Mauiki, Jocelyn Poulou et David Tereva sur le spot de Vairao.

Publié le 22/09/2019 à 15:54 - Mise à jour le 23/09/2019 à 16:51
Lecture < 1 min.

Kevin Bourez a remporté, samedi à la presqu’île, le Taiarapu Ouest Horue Festival dans la catégorie reine. Avec 18,84 points en finale, le petit frère de Michel Bourez a pris le dessus sur Raioha Mauiki, Jocelyn Poulou et David Tereva sur le spot de Vairao.

Kevin Bourez a surfé peu de vagues en finale, mais il les a choisies avec soin. « C’était un peu ma stratégie. Je visais plus le tube que les bonnes vagues où je pouvais faire quelques manœuvres. J’ai eu des tubes presque tout le long de la compétition. Donc je suis super content », a réagi le surfeur de Mataiea.

Il était aussi heureux de retrouver le spot de la passe de Vairao qui n’avait plus accueilli la compétition depuis quelques années.

« Ça fait du bien de revenir ici. Nous, les surfeurs, on continuait à venir à Vairao. Du coup qu’ils y refassent la compétition, je pense que cela fait plaisir à tout le monde », a-t-il ajouté.

Chez les ondines, c’est Aelan Vaast qui monte sur la première marche du podium.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.