jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

Kai Kara-France, le n°3 poids mouches de l’UFC au fenua

Publié le

Kai Kara-France, le numéro trois de la catégorie des poids mouches de l’UFC, la plus prestigieuse organisation professionnelle, est en séjour au fenua. Accueilli par son ami et partenaire d’entrainement Henri Burns, le maori anime depuis hier un séminaire pour les pratiquants locaux.

Publié le 23/08/2022 à 17:20 - Mise à jour le 24/08/2022 à 0:12
Lecture 2 minutes

Kai Kara-France, le numéro trois de la catégorie des poids mouches de l’UFC, la plus prestigieuse organisation professionnelle, est en séjour au fenua. Accueilli par son ami et partenaire d’entrainement Henri Burns, le maori anime depuis hier un séminaire pour les pratiquants locaux.

Kai-Kara France, combattant néo-zélandais d’arts martiaux mixte d’élite, profite de sa période de récupération pour rencontrer les pratiquants polynésiens. Première étape de cette mini-tournée, le Tahiti Black house de Punaauia, où le champion effectuait une masterclass hier soir. Sans surprise, les quelques 100m² de tatami étaient pleins à craquer : il faut dire qu’ avec 10 combats à l’UFC dont 7 victoires, Kai-Kara France est actuellement classé n°3 mondial chez les poids mouche. Un exemple de motivation pour les pratiquants locaux.

“Ici, on a des jeunes, on a 6 champions de Polynésie qui espèrent aller plus loin dans leur carrière. Kai, c’est un exemple parfait, comme quoi on peut y arriver”, se réjouit Raihere Dudes, combattant professionnel local.

Raihere Dudes, en exercice avec Kai-Kara France (Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Après son combat pour le titre, en juillet dernier, lors de l’UFC 277 où il s’est incliné, Kai Kara-France est venu se reposer au fenua chez son ami et partenaire d’entrainement au city Kick Boxing Henri Burns : “La semaine dernière, Kai-Kara, qui est un bon ami, m’a contacté pour me dire qu’il voulait bien venir passer des vacances. Du coup, j’ai un peu tāparu, je lui ai dit “hey, tu ne veux pas partager un peu ton savoir avec nos jeunes? C’est important pour nous de t’avoir parmi nous, prendre un peu de ton savoir”

Au programme : le maori présente quelques combinaisons qui lui ont été favorables lors de ses combats. Reconnaissant de ce que le MMA a pu lui apporter, il a de suite accepté la proposition de son ami. “Les arts martiaux mixtes m’ont beaucoup apporté, pas seulement sur le ring mais dans ma vie aussi, reconnaît la star. C’est un privilège d’avoir cette plateforme, et nous sommes très talentueux en Polynésie. Nous avons toutes les qualités requises, donc j’essaie d’aider à maintenir et faire grandir ce sport de ce côté de la planète”.

Jeunes combattants de MMA (Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Et il n’a pas tari d’éloges sur les pratiquants du fenua : “J’ai été impressionné par ce que j’ai vu aujourd’hui. Ils ont tous l’esprit affûté. Ils assimilent rapidement, ça augure un futur prometteur sur le fenua à Tahiti”. Avant de rentrer chez lui lundi prochain, le néo-zélandais apportera son expertise à d’autres clubs de Tahiti et de Moorea.

infos coronavirus