vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Judo : l’ancien champion du monde David Larose entraîne les aito avant l’Oceania Open

Publié le

Le complexe sportif Boris Léontieff de Arue accueille l’Oceania Open de Tahiti ce week-end. Ce tournoi labelisé par la fédération internationale regroupe 8 nations et plus de 50 combattants. La sélection tahitienne a profité de la venue de David Larose, ancien champion du monde par équipe français, pour parfaire sa préparation mardi soir.

Publié le 31/08/2022 à 14:49 - Mise à jour le 01/09/2022 à 9:10
Lecture 2 minutes

Le complexe sportif Boris Léontieff de Arue accueille l’Oceania Open de Tahiti ce week-end. Ce tournoi labelisé par la fédération internationale regroupe 8 nations et plus de 50 combattants. La sélection tahitienne a profité de la venue de David Larose, ancien champion du monde par équipe français, pour parfaire sa préparation mardi soir.


En marge de l’Open d’Océanie, les judokas du fenua ont suivi une séance particulière mardi soir. Elle est dirigée par David Larose, champion français au palmarès bien fourni : champion du Monde par équipes, 4 fois médaillé d’Europe en individuel (– 66 kg) et double vainqueur du Grand Slam de Paris.

David Larose était déjà venu en Polynésie en 2019. Avec ce dernier entraînement, il a pu constater les progrès de la discipline et surtout observer le vivier de talents polynésien. “C’est un tournoi qui a pour vocation de réunir pas mal d’athlètes du Pacifique. Nos polynésiens pourront correctement s’exprimer, ils ont toutes les qualités pour glaner des médailles et surtout des médailles d’or”, assure-t-il.

Fait notable, c’est la toute première fois qu’un tournoi de judo comptant au niveau mondial a lieu à Tahiti. Une aubaine pour nos aito mais aussi pour les compétiteurs de haut niveau venus glaner quelques points pour progresser dans le ranking mondial, et ainsi se qualifier aux Jeux Olympiques.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Quelques gros calibres vont ainsi monter sur les tatamis : “Il y a notamment un Américain qui a une grande carrière internationale. Il a 33 ans, il a fait 7e aux jeux olympiques et a tourné à l’international pendant des années donc il a une grosse expérience. Dans la catégorie des – 73 kg, ce sera l’athlète le plus dangereux”, prévient Franck Bellard, cadre technique de la fédération polynésienne de judo.

D’autres compétiteurs étrangers aussi classés parmi les 100 premiers mondiaux. Le plateau s’annonce donc très relevé au niveau océanien.

Parmi les représentantes les plus aguerries, Rauhiti Vernaudon a évolué en première division et a affiché de beaux résultats en Europe. Elle connait les enjeux d’une telle compétition et sait qu’elle tirera vers le haut le judo polynésien : “premièrement, ça pourra apporter de l’expérience, note-t-elle. Gérer le stress sur ce genre de compétition, ce n’est pas donné à tout le monde. Les judokas d’ici vont pouvoir affronter des combattants étrangers, ils vont pouvoir réfléchir à leur système d’attaque pour être plus concentrés sur les combats”.

Après la compétition, le champion David Larose animera un training camp lundi, mardi et mercredi prochain ici même dans la salle fédérale.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

L’Oceania Open de judo a lieu les 3 et 4 septembre au complexe sportif Boris Léontieff de Arue.

Le programme complet est à retrouver ci-dessous :

infos coronavirus