mardi 31 mars 2020
A VOIR

|

JO 2024 : c’est confirmé, les épreuves de surf auront lieu à Tahiti

Publié le

Le Comité international olympique (CIO) a confirmé ce mardi que les épreuves de surf des Jeux olympiques Paris 2024 auraient lieu en Polynésie.

Publié le 03/03/2020 à 7:45 - Mise à jour le 03/03/2020 à 15:23
Lecture 2 minutes

Le Comité international olympique (CIO) a confirmé ce mardi que les épreuves de surf des Jeux olympiques Paris 2024 auraient lieu en Polynésie.

En décembre dernier, le comité organisateur des jeux olympiques 2024 a retenu la candidature de la Polynésie pour accueillir les épreuves de surf.

7e étape du Men’s Championship tour, Tahiti était en concurrence avec trois sites dans le sud-ouest de la métropole (Biarritz, Lacanau et Hossegor-Seignosse-Capbreton) et un en Bretagne (La Torche).

La décision a été officialisée ce mardi par une annonce du Comité international olympique (CIO).

Aurélie Merle, directrice associée aux sports Paris 2024.

Dans un communiqué, Paris 2024 explique que « le choix de Tahiti pour accueillir les épreuves de surf répond à la volonté de Paris 2024 d’offrir aux athlètes des conditions de compétition optimales avec la vague de Teahupo’o, considérée comme l’une des plus belles au monde.
Sélective et spectaculaire, elle garantit une compétition sportive à la hauteur des Jeux Olympiques, la plus grande compétition au monde.
La validation du site de Teahupo’o par la Commission exécutive du CIO permet à Paris 2024 d’engager un nouveau territoire, la Polynésie Française, l’un des berceaux historiques du surf. Elle offre ainsi l’opportunité à Paris 2024 d’associer les Outre-mer et leurs populations aux Jeux Olympiques – pour la première fois de l’histoire – tout en valorisant la diversité et la richesse du patrimoine français. »

L’organisation des épreuves va avoir un coût pour le fenua. Mais le Pays y voit surtout un impact considérable sur le tourisme et l’image de la Polynésie à l’extérieur.

🔴 #LiveTNTV RÉACTIONS /// cérémonie en direct de la présidence. Teahupoo 2024 🇵🇫 confirmé comme site olympique du surf par le CIO 🌊🌊🌊

Posted by TNTV Tahiti Nui Télévision on Tuesday, March 3, 2020

Et l’environnement dans tout ça ? Paris 2024 annonce que le choix de Teahupo’o est justement une opportunité de s’aligner avec la nouvelle norme du CIO et « une ambition environnementale forte » :
– Les surfeurs seront logés dans un village d’athlètes composé de fare temporaires qui seront démontés après la compétition et réinstallés comme logements sociaux.
– « Le concept est pensé pour s’adapter au site, et non l’inverse, pour avoir un impact limité sur la zone littorale, notamment grâce aux caractéristiques de la vague située au large et à une implantation maîtrisée des opérations pendant les Jeux ;
– Sur le plan économique, social et environnemental, Paris 2024 va travailler pendant les quatre prochaines années en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs concernés et les autorités polynésiennes pour promouvoir les produits et savoir-faire de la population locale. »

Selon une étude de l’Ifop (institut français d’opinion publique), 74% des Français estiment que le choix de Teahupoo pour les épreuves de surf est un bon choix.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le PC ECO : la Cellule de Crise économique...

En compagnie du Vice-Président Teva Rohfritsch, et de la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, le Président Edouard Fritch s’est rendu ce matin, au PC ECO, la Cellule de Crise Économique, mise en place depuis jeudi par le Pays, dans les locaux du SEFI à Papeete.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

CoVID-19 : Point sanitaire depuis la cellule de crise du PaysVOIR LE LIVE
+