vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Jiu-jitsu brésilien : Sarry Pahape dans la cour des grands

Publié le

Publié le 19/08/2018 à 12:34 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:52
Lecture 1 min.

17 ans, 1m79 pour 95 kilogrammes : Sarry Pahape ne passe pas inaperçu. Encore moins sur les tapis de jiu-jitsu brésilien (JJB). La jeune fille pratique ce sport depuis l’âge de 12 ans. Année après année, elle a gagné en assurance et en confiance. Mais la Polynésie française est devenue trop petite pour la combattante. Sarry Pahape explique : “Ici, je ne trouve plus personne dans ma catégorie. Alors pour que je continue, on m’a proposé d’aller en métropole, poursuivre un sport-études.”

L’adolescente s’est envolée jeudi soir pour l’Hexagone. Elle va intégrer le centre national de jujitsu qui se situe à Orléans et suivra également les entraînements Judo avec la Pôle France d’Orléans. Elle étudiera en parallèle à l’école technique d’Orléans. La Polynésienne se réjouit : J’ai envie d’y aller pour moi et pour ma famille aussi. Mon objectif est de participer à plein de compétitions. J’aimerais un jour ouvrir ma propre salle et créer ma propre école.”

Sarry Pahape suivre son cursus pour les cinq prochaines années. La sportive sera confrontée aux meilleurs dans sa catégorie et devrait ainsi trouver des adversaires à sa taille.
 

Rédaction web avec Oriano Tefau 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction