dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

ISA World Surfing Games : Michel Bourez et Jeremy Flores poursuivent la compétition aux repêchages

Publié le

Les trois représentants de l'équipe de France aux ISA World Surfing Games ont chacun perdu leur heat au deuxième round. Michel Bourez et Jeremy Flores poursuivent toutefois la compétition aux repêchages.

Publié le 12/09/2019 à 12:11 - Mise à jour le 12/09/2019 à 16:36
Lecture < 1 min.

Les trois représentants de l'équipe de France aux ISA World Surfing Games ont chacun perdu leur heat au deuxième round. Michel Bourez et Jeremy Flores poursuivent toutefois la compétition aux repêchages.

Le deuxième round des ISA World Surfing Games, mercredi au Japon, n’aura pas du tout été favorable à nos représentants de l’équipe de France.

Hira Teriinatoofa, Michel Bourez et Jeremy Flores ont tous les trois finis derniers de leurs heats respectifs.

Nos trois surfeurs sont ainsi tombés en repêchage, une compétition parallèle à la compétition qui permet, au terme des 12 rounds de repêchage, de jouer la finale.

Ce jeudi, Jeremy Flores et Michel Bourez ont fini premiers de leurs heats, accédant ainsi au repêchage 3. La compétition s’arrête pour Hira Teriinatoofa.

Retrouvez ci-dessous la réaction de Michel Bourez après sa qualification pour le troisième tour des repêchages.

ISA World Surfing Games 2019 – La réaction de Michel Bourez ?? après sa qualification pour le 3e tour des repêchages ce jeudi à Miyazaki. Bourez a perdu ce matin dans le tour principal mais reste en course. #roadtotokyo #ISAWorlds

Posted by Fédération Française de Surf on Thursday, September 12, 2019

Les compétitions se poursuivent jusqu’à dimanche.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.