jeudi 29 juillet 2021
A VOIR

|

Hotuiterai Poroi, un rameur de talent

Publié le

Hotuiterai Poroi est un jeune rameur de 23 ans, barreur de l’équipe de Air Tahiti. Comme pour tous les sportifs de Polynésie, depuis l’arrivée de la Covid au fenua, le calendrier de compétition est perturbé, mais il continue de s’entrainer, avec en ligne de mire la Hawaiki Nui solo prévue à la fin du mois de novembre. Portrait :

Publié le 31/10/2020 à 11:05 - Mise à jour le 31/10/2020 à 17:03
Lecture < 1 min.

Hotuiterai Poroi est un jeune rameur de 23 ans, barreur de l’équipe de Air Tahiti. Comme pour tous les sportifs de Polynésie, depuis l’arrivée de la Covid au fenua, le calendrier de compétition est perturbé, mais il continue de s’entrainer, avec en ligne de mire la Hawaiki Nui solo prévue à la fin du mois de novembre. Portrait :

À 23 ans, Hotuiterai Poroi a su gravir les échelons et se hisser en haut de tableau dans le monde du va’a au fenua : “Ça va faire 11 ans que j’ai commencé la rame, depuis que je suis entré au collège. Depuis ce moment-là, je n’ai pas arrêté de me mettre à fond dans ce sport pour arriver à ce niveau-là aujourd’hui.”

C’est son père qui lui met le pied à l’étrier… “Mon père est un grand fan de ce sport et m’a toujours soutenu jusqu’à aujourd’hui dans ce sport et c’est l’occasion de vivre un peu notre culture.”

Pour un sportif de ce niveau, la famille est un atout : “Les parents, les frères et sœurs. Et surtout, le fait d’avoir un équilibre familial, ta petite vie de famille, ton boulot. C’est important aussi d’avoir une petite chérie qui te soutient, qui accepte de garder bébé le temps que tu puisses t’entraîner.”

Humble et talentueux, Hotu est doté et d’une ténacité rare. “Quand tu sais bien prendre des vagues et bien surfer, tu peux rapidement creuser l’écart avec tes adversaires. C’est l’un de mes atouts majeurs. Dans la remontée où je peine un peu plus, j’essaie de rester au contact des gars puissants qui aiment la remontée face au vent.”

Malgré la Covid et le manque de compétition, il a su tirer son épingle du jeu et a remporté quelques courses cette année : “J’ai réussi à m’imposer dans la catégorie reine : la catégorie des seniors où j’ai pu remporter la course du Heiva en V1 et notamment celle de la Ihilani Race.”

Objectif Hawaiki Nui solo pour la fin de saison, pour Hotuiterai. Une compétition qui, espérons-le pour tous les rameurs, se tiendra sans encombre.

infos coronavirus