dimanche 25 août 2019
A VOIR

|

Henri Burns bat le champion d’Europe de K1 !

Publié le

Publié le 15/12/2017 à 12:11 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:54
Lecture 4 minutes

Trois reprises et une victoire. Henri Burns n’a pas eu froid aux gants, dans la grisaille hivernale de la banlieue lyonnaise. La palais des sports de Saint-Fons propose une « Nuit des challenges » avec des combats de full contact, de boxe thaï et de K1. Beaucoup de boxeurs locaux opposés à des champions venus d’horizons aussi divers que la Bulgarie, la Thaïlande, la Russie ou l’Ecosse.

Mais le combat d’ouverture est un affrontement entre le Français Steve Magniez, champion de France et d’Europe… et le Tahitien Henri Burns, bien moins expérimenté.

Dans le public et chez les officiels, on ne donne pas cher de la peau du Tahitien. Sa polyvalence (MMA, JJB, K1, kickboxing…) n’est pas considérée comme un atout face à un maître de la discipline.

Et pourtant… dans le vestiaire déjà, Henri Burns arbore un grand sourire. Il ne connaît pas son adversaire mais annonce déjà : « je vais le taper ! »… et en entrant sur le ring, il respire la confiance.

De son côté, Steve Maniez considère ce combat comme une préparation vers de prochains titres. Il montre du respect pour son adversaire, mais ne semble pas inquiet.

Le K1 est une discipline pieds-poings, sans coups de coude, et sans combat au sol. Henri Burns entre sérieusement dans son combat, sans se jeter tête baissée comme il le fait parfois. A plusieurs reprises, il est averti par l’arbitre, probablement pour des réflexes de saisies, acquis en MMA et en JJB.
 

Mais il domine toutes ses reprises, en enchaînant les crochets et les directs au corps ou à la tête, suivis d’un low kick dans les cuisses. Son adversaire le pousse un peu dans les cordes, mais il est plus prévisible et ses coups portent moins. Henri Burns le jette même à terre dans la deuxième reprise mais sur un mouvement litigieux en K1 : il peut alors s’inquiéter, car trois fautes peuvent conduire à la défaite, et il lui reste un round.

Le Tahitien vient à bout de la troisième reprise de trois minutes avec de nouveaux enchaînements pieds-poings rapides qui déstabilisent Steve Maniez, vaillant jusqu’au bout. Au gong, Henri Burns peut lever le poing : ses coachs et lui le savent déjà, c’est gagné.

Son nouveau mentor, Eric Favre, monte sur le ring. L’arbitre lève le poing d’Henri. Le célèbre commentateur Jean-Paul Demarcq annonce son nom : c’est fait, il a battu le champion d’Europe. Il peut brandir le drapeau de Moorea, danser le ori Tahiti devant 500 fans de boxe. “C’est un diamant, il faut le façonner” s’est félicité son nouvel entraîneur Karim Ould Mohand, qui lui conseille toutefois de se spécialiser dans une discipline. Mais Henri Burns veut rester polyvalent. Cet homme peut tout se permettre, et viser encore plus haut.
 

Mike Leyral

L’interview de Henri Burns

“J’étais content : j’ai donné tout ce que j’avais. C’est bien de terminer l’année sur une bonne note. Après les Open Paris de Ju jitsu, c’était pas prévu que je fight pour ce combat en K1. Mais je m’entraîne tous les jours. Quand je vais combattre, c’est pour mourir sur le tatami ou le ring… Si moi j’ai pu le faire, tout le monde peut le faire! y’a pas de secret, il faut s’entraîner tous les jours!” 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV