Heiva Tu’aro Ma’ohi 2019 : les sélections se poursuivent en lever de pierre

Publié le

À deux mois et demi du Heiva Tu'aro Ma'ohi no te Aito, les athlètes de Tahiti et des îles se préparent à affronter ceux du Pacifique. Aujourd’hui, les associations de Faa'a, Punaauia, Paea et Arue ont sélectionné leurs meilleurs représentants en lever de pierre sur le site de Vaiparaoa.

Publié le 03/05/2019 à 15:56 - Mise à jour le 07/02/2020 à 10:27

À deux mois et demi du Heiva Tu'aro Ma'ohi no te Aito, les athlètes de Tahiti et des îles se préparent à affronter ceux du Pacifique. Aujourd’hui, les associations de Faa'a, Punaauia, Paea et Arue ont sélectionné leurs meilleurs représentants en lever de pierre sur le site de Vaiparaoa.

Ils étaient ce samedi une vingtaine de candidats à briguer une place au Heiva Tu’aro Ma’ohi no te Aito. Chacun avait deux essais dans sa catégorie en lever de pierre et c’est le meilleur temps qui a été pris en compte.

Chez les extra-lourds, c’était la première fois que l’élève dépassait le maître Eriatara dit « géant ». Tauraatea Teua a soulevé la pierre de 150 kg en 4 secondes 31. « Je m’étais beaucoup entraîner. Cela m’encourage à aller plus loin » nous dit le nouveau champion.

« Durant l’entraînement, on essaie de porter une pierre plus lourde, pour que quand il porte une pierre de 150 kg, ça lui semble plus facile. Il avait fait 11 secondes pour la première journée, et là on voit qu’il s’est bien amélioré. Je suis content pour lui, c’est une bonne relève pour moi, car l’année prochaine, je compte arrêter » explique Eriatara, qui entraîne Tauraatea.

Pour le moment, 12 athlètes de Hawaii, 8 de Nouvelle-Zélande, 3 du Vanuatu, 4 des îles Cook et 1 de Fiji ont confirmé leur participation au Heiva Tu’aro Ma’ohi no te Aito organisé en juillet prochain à Tahiti.

Deux coupes du monde dont celle du lever de pierre extra-lourd sont au programme de ce rendez-vous du Pacifique. « J’entraîne une quinzaine de jeunes à la salle de musculation à Arue. On a une revanche à prendre contre la Nouvelle-Zélande, dans la catégorie moyens, et pour les filles. J’en entraîne 4 en ce moment » précise Eriatara.

« Les îles sont aussi actuellement en pleines sélectives afin de sélectionner les athlètes qui vont nous rejoindre pour cette grande manifestation attendue de tous. En fonction du poids de l’athlète, on a une catégorie de pierre qui correspond. Un athlète de 80 kg, par exemple, porte une pierre de 100 kg. Dans le Pacifique, on a énormément d’athlètes qui s’intéressent à notre sport traditionnel, par le biais peut-être du va’a et de la danse. Et aujourd’hui, ils s’intéressent à notre Tu’aro Ma’ohi. (…) Ils viennent vers nous et ils veulent aussi goûter au Tu’aro Ma’ohi, et ça, c’est un avantage pour la promotion de notre sport traditionnel » explique Enoch Laughlin, président de la fédération Tu’aro Ma’ohi.

La prochaine journée de sélection pour les athlètes de sport traditionnel de Tahiti se déroulera le samedi 1er juin.

Dernières news