mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

Haltérophilie : les dames font assurément le poids

Publié le

La fédération polynésienne d’haltérophilie a organisé samedi sa deuxième journée de qualification pour participer au tournoi international OWF. La compétition a mobilisé 16 concurrents dont 9 athlètes féminines, dans la salle fédérale de Punaruu. Une discipline qui suscite un engouement croissant auprès de la gent féminine.

Publié le 04/07/2021 à 12:01 - Mise à jour le 04/07/2021 à 12:01
Lecture 2 minutes

La fédération polynésienne d’haltérophilie a organisé samedi sa deuxième journée de qualification pour participer au tournoi international OWF. La compétition a mobilisé 16 concurrents dont 9 athlètes féminines, dans la salle fédérale de Punaruu. Une discipline qui suscite un engouement croissant auprès de la gent féminine.

Avec ses 75 kg à l’arraché et 95 kg à l’épaulé-jeté, Mahe Tchang enregistre les meilleures performances féminines de la journée. “En épaulé-jeté, j’ai fait une dernière tentative à 100 kg, confie celle qui est sortie vainqueur chez les -71 kg. Physiquement, je ne peux pas encore me soumettre en-dessous ma barre, donc je devais la prendre toujours en haut. Mais j’ai quand même tenté à 100 kg. C’est ma passion. Je la transmet dans la salle que j’ai ouverte il y a deux ans. Et donc je me suis fait un petit groupe de passionnés d’haltérophilie qui m’ont aussi étonnée.”

L’haltérophilie a longtemps souffert de son image de sport viril, mais aujourd’hui les dames bousculent les clichés. Face à la barre, elles n’hésitent pas à soulever des charges plus lourdes que leur poids de corps. “Elles aiment se battre et se dépasser, estime Mahe Tchang. Je pense que c’est ce qui fait que toute cette préparation derrière cette discipline leur permet de se sentir mieux et plus fortes.”

“Cette année, il y a énormément de filles qui participent et c’est très motivant pour nous qu’il y ait de la concurrence, estime Vanina Teheipuarii, vainqueur chez les -59 kg. Mais on est solidaire quand même, on s’entraide.”

Faahei Vaiauri a participé le week-end dernier à un championnat international en ligne. Un contexte inédit qui a révélé son lot de mauvaises surprises. Mais aujourd’hui, retour au format standard. Les résultats ont été concluants pour la benjamine de la compétition.

“Aujourd’hui je suis très satisfaite, indique la jeune femme sortie vainqueur chez les -76 kg. Comparé à la semaine dernière, j’ai réalisé de bons lifts comme on dit. J’ai soulevé 66 kg à l’arraché et 80 kg en épaulé-jeté. En épaulé-jeté, je me suis sentie un peu plus faible parce que j’ai commencé à avoir des crampes aux épaules. Et à l’arraché, j’ai bien senti le mouvement et j’ai bien aimé aujourd’hui.”

La semaine prochaine, un nouveau rendez-vous attend les férus de la fonte : un concours de développé-couché où il faudra pousser sa charge maximale en trois tentatives.

infos coronavirus