lundi 1 juin 2020
A VOIR

|

Festival des Îles: Papeete et Ua Pou qualifiés pour les phases finales de futsal

Publié le

Publié le 29/03/2017 à 15:36 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:59
Lecture 2 minutes

Une entrée en matière difficile pour l’équipe des australes. Papeete domine la rencontre de bout  en bout.  Les joueuses  s’imposent  sur un score fleuve de 12 à 0. Une victoire écrasante décrochée grâce à l’expérience et la cohésion. Lokelani Vero,  joueuse dans l’équipe de  Papeete explique le score. « Cela fait cinq ans que l’on joue ensemble, c’est ce qui a fait le force de notre équipe. »

Pendant ce temps, les autres équipes s’échauffent. Prochain match Taha’a face à Ua pou. Vaihere Tetauira , joueuse Tahaa anticipe la difficulté qui les attend. « Cela va être difficile, nous ne sommes que sept et l’on sait que Ua Pou est une bonne équipe. Notre stratégie va être de jouer notre jeu. »

Ce sont les représentantes des marquises qui mènent les débats,  grâce à deux buts dans les dix premières minutes mais la fatigue gagne l’équipe de Ua pou. Les adversaires  reprennent du poil de la bête et se créent de nombreuses occasions.

La deuxième période est pleine de rebondissements. Taha’a réduit le score et, dans les dernières secondes l’île vanille égalise. Les deux équipes doivent se départager aux tirs au but. C’est finalement Ua pou qui remporte le duel.

« Elles étaient plus coriaces que nous. Il nous reste un match à jouer, et on verra si ca passe ou ca casse. » avoue Vaihere Tetauira  de Tahaa, qui voit ses chances de se qualifier pour les phases finales se réduire. Mais qu’à cela ne tienne. Puisque le vrai  sens de ce rendez-vous est la participation et le respect.
 

Rédaction Web avec Oriano Tefau et Juliano Tautu

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV