dimanche 25 septembre 2022
A VOIR

|

‘Ea Hine : un accompagnement sportif pour les femmes enceintes

Publié le

Inciter les femmes à bouger de manière adaptée, pendant la grossesse ou après l’accouchement : c’est le concept du projet ‘Ea Hine. Depuis un mois, Mahei, un étudiant en STAPS, accompagne gratuitement les femmes enceintes pendant une heure d’activité physique. Il les rencontre deux fois par semaine au Centre de la Mère et de l’Enfant.

Publié le 12/03/2022 à 15:43 - Mise à jour le 12/03/2022 à 15:43
Lecture 2 minutes

Inciter les femmes à bouger de manière adaptée, pendant la grossesse ou après l’accouchement : c’est le concept du projet ‘Ea Hine. Depuis un mois, Mahei, un étudiant en STAPS, accompagne gratuitement les femmes enceintes pendant une heure d’activité physique. Il les rencontre deux fois par semaine au Centre de la Mère et de l’Enfant.

Pratiquer une activité physique pour rester en bonne santé, même pendant la grossesse. Oui, mais sans oublier d’adapter l’effort. Ici par exemple, les futures mamans investissent un circuit de renforcement. Une minute par atelier et 30 secondes pendant les repos. Des exercices “qui vont solliciter les jambes et les bras”, détaille Heilani Lefoc, étudiante en Staps. “Chez une femme enceinte, c’est important de travailler le haut du corps, surtout le dos. Après, les jambes, c’est vraiment pour renforcer”.

Les futures mamans investissent un circuit de renforcement (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les exercices sont simples et le concept plaît. Chacune y trouve son compte, comme Heipua, future maman : “c’est hyper important de rester actif tout au long de la grossesse, parce que le gros challenge, c’est de préparer l’accouchement et d’être en forme au maximum”.

C’est Mahei qui est à l’origine de ce projet intitulé ‘Ea Hine. Il est en 3ème année de Licence en Staps, spécialité APA, activité physique adaptée. Il anime les séances avec Heilani, sa petite amie. Ce qui l’a poussé à lancer le concept, c’est d’abord “le fait qu’il n’y ait personne qui prenne en charge les femmes enceintes”.

L’activité ne doit pas être trop intense. Elle diminue les douleurs lombaires et abdominales et limite la prise de poids, mais elle permet surtout de rester en forme, puisque les exercices peuvent facilement être reproduits au quotidien.

Les séances sont disponibles gratuitement les mercredis et vendredis de 9h15 à 10h15 jusqu’au 28 avril, au centre de la mère et l’enfant, à Pirae.

Plus d’informations sur la page Facebook Ea-Hine

infos coronavirus