jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

De nouvelles zones de natation en eau libre à Moorea et à Teva I Uta

Publié le

L’île de Moorea et la commune de Teva I Uta vint bénéficier à leur tour de zones dédiées qui concilient la sécurité des activités d’enseignement de la natation scolaire en eau libre et l’utilisation du domaine public maritime.

Publié le 07/02/2020 à 17:33 - Mise à jour le 10/02/2020 à 9:33
Lecture 2 minutes

L’île de Moorea et la commune de Teva I Uta vint bénéficier à leur tour de zones dédiées qui concilient la sécurité des activités d’enseignement de la natation scolaire en eau libre et l’utilisation du domaine public maritime.

L’acquisition du « savoir-nager » est essentielle pour permettre aux élèves de participer aux activités aquatiques ou nautiques qui pourraient être organisées dans le cadre des enseignements obligatoires ou des activités optionnelles d’éducation physique et sportive. Pour pallier l’insuffisance, voire l’absence, d’infrastructures adéquates (établissements de bain, piscines), le gouvernement a créé des zones de natation adaptées pour permettre aux élèves d’acquérir malgré tout cette compétence élémentaire dans un cadre adapté. Un cadre juridique a été mis en place en 2018 qui permet la pratique de la natation en « eau libre ».

Après les zones dédiées pour l’enseignement de la natation en eau libre sur l’atoll de Makemo en août 2018, sur l’île de Bora Bora en février 2019 et dans la commune de Punaauia en juin 2019, l’île de Moorea et la commune de Teva I Uta bénéficient à leur tour de zones dédiées qui concilient la sécurité des activités d’enseignement de la natation scolaire en eau libre et l’utilisation du domaine public maritime. Le dispositif réglementaire est identique à ceux de Makemo, Bora Bora et Punaauia et concerne notamment la délimitation et la signalisation des zones, la sécurité des zones, l’encadrement des activités, la qualité des eaux de baignade, et l’organisation des secours.

La circulation et le mouillage des navires, engins de plage et véhicules nautiques à moteur dans chacune des zones dédiées sont strictement interdits, sauf pour les embarcations de service public ou engagées dans des opérations de secours. Le périmètre de chacune des zones dédiées aux activités d’enseignement de la natation en eau libre est matérialisé par des signalisations adaptées durant le temps de pratique. Sauf indication particulière, le signalement de surface doit être retiré à l’issue des séances d’enseignement. En dehors des horaires de pratique, la baignade de tout usager est non surveillée, non aménagée, et se fait à « ses risques et périls ».

À Moorea, les quatre zones concernées sont la plage de Patoe, la plage de Ta’ahiamanu, la plage de Tiahura et la plage de To’atea. A Teva I Uta, les deux zones dédiées concernées sont situées au Motu Ovini et à la plage Oututaihia. Les cartes des six zones sont consultables sur site, dans les mairies et les établissements scolaires de Moorea et Teva I Uta, respectivement pour les zones qui les concernent, ainsi que sur le site internet de la DPAM dans l’onglet « Activités/réglementation des zones de navigation, des zones de mouillage et des zones de natation« .

Les autres sujets dans le compte-rendu du Conseil des ministres :
– Liste des marchés publics passés par la Polynésie française en 2019
– 19ème Salon de la bijouterie d’art du 10 au 14 février     

infos coronavirus