lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

Cyclisme : Kahiri Endeler vainqueur de la 2e manche de l’omnium

Publié le

La deuxième manche de l’omnium au vélodrome de Fautau’a s'est disputée vendredi soir. Après un mois sans compétition à cause de l’épidémie, les coureurs ont repris leurs marques sur la piste. Deux épreuves au menu : le 200 mètres vitesse et le scratch. Des courses où Kahiri Endeler et Eddy Le Roux se sont parfaitement illustrés.

Publié le 12/09/2020 à 17:21 - Mise à jour le 13/09/2020 à 9:53
Lecture 2 minutes

La deuxième manche de l’omnium au vélodrome de Fautau’a s'est disputée vendredi soir. Après un mois sans compétition à cause de l’épidémie, les coureurs ont repris leurs marques sur la piste. Deux épreuves au menu : le 200 mètres vitesse et le scratch. Des courses où Kahiri Endeler et Eddy Le Roux se sont parfaitement illustrés.

Après une compétition reportée en raison de la crise sanitaire et un grave accident d’une cycliste, les coureurs sont heureux de revenir sur la piste et retrouver les sensations de la vitesse et de la force centrifuge qui vous plaquent dans le virage. 

« On attend ça depuis plusieurs semaines donc ça se voit à mon sourire je pense, confie Kahiri Endeler, vainqueur du 200 m lancé. Rien que le fait d’accrocher un dossard, c’est hyper plaisant. La petite adrénaline de la course et la préparation d’avant course, ça nous avait manqué. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Surtout la sensation d’opposition avec quelqu’un, de frotter un peu les coudes, c’est un bon retour », complète Jason Chonfont, finaliste du 200 m lancé.

Pourtant, le plaisir est à demi-teinte. Pour cette deuxième manche, une dizaine de participants seulement a répondu à l’appel.  

« Les coureurs n’aiment pas trop la piste. Pourquoi ? j’en sais rien. C’est pourtant une belle école la piste, lance Jean-Pierre Lestrade, responsable du cyclisme sur piste. C’est par là que commencent tous les champions. Comme je l’ai déjà dit depuis plusieurs années, les champions sortent de la piste. Mais c’est comme ça, ça ne mord pas. »

L’omnium regroupe plusieurs épreuves étalées sur 5 manches dans la saison. Et ici, les coureurs s’affrontent dans des épreuves de vitesse et d’endurance.  

« A l’issue de chaque épreuve, le premier marque 0 point, poursuit Jean-Pierre Lestrade. Ça se compte au point au lieu de se compter en temps. Et à l’issue de ces 2 épreuves, on fait le comptage des points et c’est celui qui a le moins de points qui gagne. Nous allons faire ça pendant en principe 5 épreuves jusqu’à la fin de l’année, parce que nous ne pouvons faire que ça pour le moment, rouler sur la piste. »

La finale du 200 m vitesse se joue entre Jason Chonfont du Riding Team Tahiti et Kahiri Endeler de Tamarii Punaruu. La finale se dispute sur deux manches gagnantes et, à ce jeu, Kahiri confirme son statut de champion.

Dans l’épreuve du scratch, les coureurs partent groupés sur une distance de 8 km, soit 20 tours. Eddy Le Roux s’impose en 12 minutes et 9 secondes.

Au cumul des points, Kahiri Endeler sort vainqueur de cette deuxième manche et conserve donc sa place de leader.

La prochaine manche est prévue dans deux semaines avec les épreuves de la poursuite en individuel et la course au point. 

infos coronavirus