A VOIR

|

Cross scolaire : des milliers d’élèves au 30e championnats de Polynésie

Publié le

Hier à l'hippodrome de Pirae, plus de 2500 élèves ont foulé la piste pour les 30e championnats de Polynésie de cross scolaire. 134 établissements représentaient les cinq archipels. Des poussins aux seniors, 12 courses étaient au programme.

Publié le 02/12/2022 à 16:10 - Mise à jour le 03/12/2022 à 9:16
Lecture 3 minutes

Hier à l'hippodrome de Pirae, plus de 2500 élèves ont foulé la piste pour les 30e championnats de Polynésie de cross scolaire. 134 établissements représentaient les cinq archipels. Des poussins aux seniors, 12 courses étaient au programme.

Avant le coup d’envoi, la tension monte. Une fois lâchés, les meilleurs s’extirpent au plus vite du paquet pour éviter les accrochages. Sous les cris des supporters, l’hippodrome est en effervescence : pas moins de 2610 élèves se sont inscrits à cette 30e édition des championnats de cross scolaire de Polynésie.

Cette grande course était enfin de retour hier. Chacun a pu représenter son établissement avec fierté, comme Matira Pariselle, championne de Polynésie catégorie poussin : “Dès le départ, j’ai cru que je n’allais même pas être sur le podium, confie-t-elle. J’étais essouflée, je n’en pouvais plus. Mais je me suis dit que je pouvais encore pousser !”

C’est une belle fête, avec un soleil radieux, se félicite Fabrice Ballan, Président de la confédération du sport scolaire et universitaire. Les enfants attendaient ça depuis 3 ans !“.

Lire aussi : Va’a vitesse : 450 élèves sur le plan d’eau d’Aorai Tiniha

Avant d’accéder à cette grande finale, les élèves ont d’abord couru au cross de leur propre établissement, puis à celui de leur district. Ils étaient 30 000 au tout début, pour finir à environ 2600 sur la ligne de départ.

Des poussins aux seniors, les distances s’échelonnent d’1km100 à 4km200 selon la catégorie. Des parcours difficiles pour certains, la chaleur accablant plusieurs jeunes à l’arrivée. Mais l’organisation est parfaitement en place, et la présence des secours et des pompiers permet de vite prendre en charge ceux qui sont le plus fatigués.

Outre l’aspect sportif, le CSSU, la confédération du sport scolaire et universitaire sensibilise également à l’écocitoyenneté. Ici, pas de gobelet en plastique, uniquement des gourdes pour se servir aux fontaines et zéro déchet sur le site.