vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Copf: Le torchon brûle entre Tauhiti Nena et Abel Temarii

Publié le

Publié le 17/01/2017 à 14:43 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:59
Lecture 2 minutes

« Nous avons remarqué énormément de fraude qui ont fait de lui aujourd’hui, le président du Copf » déclare d’emblée Abel Temarii. « Nous avons constaté au moins quinze fraudes que nous avons dénoncées et mises dans notre requête de première instance, et le juge, à mon avis n’a pas tenu compte de ce qui s’est passé, et nous ne sommes pas satisfaits. » Fort de ce constat, Abel Temarii a donc décidé de faire une requête en appel, « pour que l’on puisse traiter en profondeur notre dossier. »

Autre grief envers Tauhiti Nena, « l’utilisation des fonds du Copf ». Le président de la fédération de volley-ball et candidat malheureux à la présidence du Copf, soupçonne Tauhiti Nena, à la tête du Copf, de malversations. Et de citer en exemple « Les frais d’avocat de la boxe, dont Tauhiti Nena est à la tête de la fédération(…). » L’homme ne mâche pas ses mots. « Cela pourrait être jugé en pénal, car ce sont des détournements de fonds en fait. »

Autre forte présomption sur l’utilisation des fonds, selon les termes d’Abel Temarii « le déplacement de Tauhiti Nena en métropole qui est allé voir Bruno Lemaire (Ndlr: lors de la primaire de la droite, Tauhiti Nena était le soutien local de Bruno Lemaire), il me semble que cela ait été payé par le Copf. »

Fort de tous ses soupçons et sûr de son affaire, Abel Temarii a donc demandé au président du Pays un audit pour « vraiment faire la lumière sur l’utilisation de ces fonds. »

Du coté de Tauhiti Nena, l’homme fort du Copf, même pas peur. On la joue décontracté, on est sûr de son fait. « Concernant les accusations d’Abel Temarii, je ne pense pas avoir des leçons à recevoir de la part d’une personne qui a déjà été condamnée. L’an dernier, il disait que nous avons triché aux élections, alors que j’ai été élu à la majorité et d’ailleurs, il a perdu au tribunal. »

Concernant les déplacements en métropole, « sur trois déplacements que j’ai effectué en métropole, le Copf n’en a pris qu’un seul en charge, alors qu’à chaque fois je me déplaçais pour le comité olympique. »

Sur les soupçons de détournement de fonds, « il devrait regarder ce qu’il fait dans sa propre fédération avant de venir voir ce que nous faisons. » Pour Tauhiti Nena, « Abel Temarii est un menteur. »
 

Rédaction Web avec Brandy Tevero et Manava Tepa

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu